Un weekend entre le Bassin d’Arcachon et la Dune du Pilat

La semaine dernière, j’ai profité d’un weekend à Bordeaux pour m’échapper le temps d’une journée sur le Bassin d’Arcachon. Que faire ? Comment s’y rendre ? Bonnes adresses ? Je vous raconte tout !

De Bordeaux vers Arcachon

Je suis partie à Bordeaux pour le weekend. Certes nous sommes en février mais étonnamment il faisait très beau alors autant en profiter. Pour se rendre à Arcachon depuis Bordeaux, rien de plus simple ! Bien évidemment vous pouvez y aller en train (environ 5€ le billet AS) mais vu que nous voulions faire un détour par la Dune du Pilat, nous avons opté pour la location d’une voiture.

Je suis passée par une application qui s’appelle Drivy, et qui permet de mettre en relation des particuliers qui mettent leur véhicule en location à la journée. Par personne, la facture s’est élevée à 16€ la journée (200km et essence inclus). Ce qui au final était bien plus rentable en terme de rapport temps/argent. D’ailleurs, si vous voulez savoir comment je fais des économies lorsque je voyage, je vous invite à lire cet article.

Sur le papier, Bordeaux n’est qu’à 45 minutes de route d’Arcachon. Mais dans la réalité, il y a tout le temps des bouchons dès que l’on approche du Bassin. Nous avons mis quasiment une heure et demie pour arriver à destination.

Faire un tour du Bassin d’Arcachon en bateau

C’est un incontournable et pourtant, ayant habité pendant 3 ans à Bordeaux, je ne l’avais jamais fait ! C’est une balade que j’ai effectué en plein mois de février, habituellement assez froid, mais ce jour-là nous avions de la chance : une quinzaine de degrés et le soleil était au rendez-vous.

Pour faire cette excursion, je suis passée par l’union des bateliers arcachonnais et moyennant la somme de 16€, j’ai pu profiter du « Grand Tour de l’île aux Oiseaux ». Parcs à huitres, Cabanes Tchanquées, Dune du Pilat, Cap Ferret… Cette excursion est très agréable et propose un tour complet du bassin, avec même une escale possible au Cap Ferret (que je n’ai pas faite, question de temps).

Le départ se fait depuis la Jetée sur la plage d’Arcachon. Vous passerez d’abord devant les parcs à huitres, où l’on vous expliquera alors que le Bassin est le premier centre naisseur européen d’huîtres. Les conditions sont idéales pour leur production, et vous ne tarderez d’ailleurs pas à naviguer devant tout un tas de petites échoppes où vous pourrez en déguster les pieds dans l’eau.

Puis cap sur les Cabanes Tchanquées. Je ne vous cache pas que je n’avais jamais entendu ce mot de ma vie, alors si comme moi vous ne savez pas de quoi il s’agit, je vous explique en deux mots : il s’agit de petites cabanes en bois perchées sur des pilotis. Le Bassin n’en compte plus que deux mais elles sont devenues l’emblème de la région. Elles servaient autrefois de lieu de vie aux pêcheurs qui pouvaient alors garder un œil sur leurs parcs à huîtres. Aujourd’hui, elles sont toujours debout mais on ne peut plus les visiter.

Le bateau prend ensuite la direction du Cap Ferret, en passant par les petits ports de Piquey, Le Canon et Bélisaire. Vous longerez alors la côte, attention aux yeux, ici certaines maisons doivent valoir quelques millions d’euros. Par curiosité, j’aurais bien aimé en visiter 2 ou  3 car la vue doit être incroyable !

La dernière demie heure de bateau est consacrée au trajet Cap Ferret – Arcachon. Vous aurez la chance de passer devant la Dune du Pilat notamment. En la voyant depuis la mer, on se rend compte de l’immensité de sable qu’elle représente, c’est vraiment un point de vue unique.

Bon à savoir : renseignez-vous sur les horaires des marées. En effet, plus la marée est haute, et plus vous pourrez approcher de près les cabanes et la rive. Si vous y allez à marée basse, vous ne pourrez naviguer que dans les chenaux principaux.

Grimper sur la Dune du Pilat

Après cette jolie balade, nous reprenons la voiture en direction de la Dune du Pilat. Nous sommes alors en fin d’après-midi et c’est l’heure de l’apéro, un petit stop s’impose donc.  J’avais beaucoup entendu parler de l’hôtel / restaurant La Co(o)rniche, il me fallait absolument m’y arrêter pour me faire ma propre opinion.

Au cœur des pins, la Dune du Pilat à gauche, le banc d’Arguin en face et l’océan en ligne de mire, cet endroit est vraiment un petit paradis, on s’y sent complétement déconnectés de la réalité. Décoré avec beaucoup de goût, la terrasse surplombe le Bassin et offre surement l’une des plus belles vues qui vous sera donnée de voir.

Bon, certes, les prix sont assez élevés mais ça vaut vraiment le détour. Vous avez bien sûr la possibilité d’y manger (et même d’y dormir) mais cela ne convenait pas à mon portefeuille et je me suis donc contentée d’une bière fraiche au soleil.

Une heure avant le coucher du soleil, nous décidons de commencer l’ascension de la Dune. Sachez qu’elle est accessible depuis la Co(o)rniche mais pas par les escaliers, il faudra littéralement la grimper. Si vous préférez passer par les escaliers alors il vous faudra reprendre la voiture pour rouler jusqu’au parking dédié.

Bref, non sans mal nous arrivons au sommet de la Dune et là, c’est l’émerveillement ! C’est fou comme cet endroit est calme, apaisant, reposant… En fait, on a la sensation d’être vraiment totalement libre une fois en haut de cette dune. C’est une sensation de bout du monde qui m’envahit. J’avais déjà ressenti ça lors de mon voyage en Irlande du Nord lors de la découverte de La Chaussée des Géants. On s’est donc assises là, à contempler le coucher du soleil, bien loin de toute l’agitation que nous avions pu trouver sur le port d’Arcachon, à profiter du moment présent.

Il aura fallu plusieurs milliers d’années pour former cette dune de sable, haute aujourd’hui de plus de 100 mètres, elle est d’ailleurs la plus haute d’Europe. Sachez aussi que la dune est mouvante. En effet, avec le vent et les marées, elle recule d’environ 5 mètres vers la forêt tous les ans.

Bonus : quelques bonnes adresses à Bordeaux

Allez c’est pour moi, c’est cadeau ! Je vous donne ici les adresses que j’ai testées ce weekend à Bordeaux.

  • Pour une cuisine de saison et végétale : Kitchen Garden

C’est une adresse que je fréquentais pendant les années où j’ai vécu à Bordeaux. Ici tout est frais, de saison, la carte change par conséquent très souvent. L’endroit est cosy, chaleureux, on aurait envie d’y passer des heures. Mais alors qu’est-ce qu’on y mange ? Amoureux de viande s’abstenir, il s’agit d’un restaurant végétarien : tartines, buddah bowl, soupes, gâteaux maison… Vous avez l’embarras du choix !

Kitchen Garden, 22 rue Sainte-Colombe, 33000 Bordeaux / Crédit Photo : Yelp
  • Pour une goûter : L’autre salon de thé

Moi qui ai l’habitude de Paris et que tout soit toujours ouvert les soirs et les dimanches, là ça a été une autre histoire pour trouver un endroit où prendre le goûter le dimanche. On est d’abord allées chez Mona, mon salon de thé fétiche à Bordeaux, mais la devanture était close. Notre choix s’est donc porté sur l’Autre Salon de Thé, quelques rues plus loin. On optera pour deux thés, une part de gâteau framboises/pistache et un fudge chocolat/caramel. Les pâtisseries sont bonnes mais cela reste tout de même assez cher.

L’Autre Salon de Thé, 11 rue des Remparts, 33000 Bordeaux
  • Pour un bon brunch : Plume 

 Ok celui là je ne l’ai pas testé mais quand je vous ai demandé des bonnes adresses sur Instagram, vous avez été nombreux à me donner cette adresse. Du coup, j’ai quand même jeté un coup d’oeil à la carte et c’est vrai que ça a l’air plutôt pas mal : du sucré et du salé, des boissons… le tout pour 20 euros. Il faut absolument que j’y aille la prochaine fois que je vais à Bordeaux !

Plume, 32 rue Cheverus, 33000 Bordeaux / Crédit photo : Groupon
  • Pour une bonne pizza Napolitaine : Osteria Pizzeria da Bartolo

Vous me connaissez, je ne dirais pas que je ne passe jamais une semaine sans pizza mais presque 😀 Du coup j’étais bien obligée de goûter celle-ci. Je connaissais déjà bien évidemment Peppone (la pizzeria mythique de Bordeaux) mais je trouve que ce n’est plus du tout ce que c’était et que les pizzas ne sont pas si bonnes que ça. A l’Osteria Pizzeria da Bartolo, les pizzas sont cuites au feu de bois, les produits sont frais, le personnel est adorable et les plats sont énormes… Rien à redire, tout était vraiment parfait !

Osteria Pizzeria da Bartolo, 15 rue des Faussets, 33000 Bordeaux
  • Pour une pause gourmande : Chez Mona
Le meilleur pour la fin ! Pas testée ce weekend non plus car si vous avez suivi, c’était fermé mais c’est une valeur sûre où j’adore aller. Honnêtement il n’y a qu’à voir la vitrine pour en avoir l’eau à la bouche, toutes les pâtisseries sont faites maisons par les deux soeurs qui tiennent ce tout petit restaurant. Si je ne pouvais vous en conseiller qu’un alors je vous dirais de prendre une part de Carrot Cake, un pur délice !
 
Chez Mona, 20 rue de la Vieille Tour, 33000 Bordeaux / Crédit photo : Page Facebook chez Mona
 
Vous l’avez compris, la région bordelaise regorge de choses à faire et de petites pépites culinaires. Si vous avez l’occasion, tout cela est largement faisable en une journée. Pour peu qu’il fasse beau, c’est le bonheur assuré !
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ; et si vous avez une question, c’est le moment 😉 J’espère que cet article vous aura plu !
 
Notez cet article !
Envoi
User Review
5 (1 vote)

Vous aimerez aussi...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *