Viñales : que faire, où loger et bonnes adresses

Située dans la province de Pinar del Rio, la Vallée de Viñales est un petit joyau à elle seule et voit débarquer chaque année des milliers de touristes. Il faut dire que les paysages y sont incroyables et que le patrimoine de la région est très riche… une étape à ne louper sous aucun prétexte !

Que faire à Viñales ?

Des plages de rêves, des collines calcaires aux formes singulières (ou mogotes comme on les appelle ici), une végétation luxuriante, des couchers de soleil à couper le souffle… Les activités ne manquent pas à dans ce petit village. Je vous propose ici un cocktail des meilleures activité à faire à Viñales. Pour info nous arrivions de Varadero et nous sommes ensuite repartis à La Havane (si vous n’avez pas lu mon article sur ce roadtrip cubain, c’est juste ici).

→ Faire une excursion dans les champs de tabac ←

C’est LA chose incontournable à faire : excursions à cheval, à pieds, en vélo, au petit matin ou au coucher du soleil… Vous n’avez que l’embarra du choix. Ce sont souvent des packages incluant le guide, le matériel nécessaire, la visite d’une ferme à tabac puis d’une ferme de café.

Nous avons opté pour une excursion à cheval via l’agence Infotur : 20 CUC par personne (17€). Vous pouvez trouver des excursions 2 fois moins cher dans la rue, mais nous voulions être sûrs que les animaux soient bien traités. Nous sommes en basse saison donc en plus, nous ne serons que tous les deux pour cette excursion, tant mieux !
Si vous n’aimez pas les chevaux ou que vous ne vous sentez pas totalement à l’aise avec eux, vous pouvez toujours choisir de faire ce tour à pieds ou à vélo. Nous y sommes allés le matin mais vous pouvez aussi choisir de partir au lever ou au coucher du soleil… Ça doit être magique aussi !

Nous partons le matin vers 9h pour environ 1h de balade à travers les mogotes. Notre premier stop sera dans une fabrique de tabac (ou plutôt une petite cabane). Parillo, nous offre un cigare et nous raconte sa vie de producteur de tabac. Il nous en apprend beaucoup sur la fabrication mais aussi sur ses conditions de travail. Nous apprenons notamment que 90% des productions sont pour l’état, et qu’il n’a le droit d’en vendre que 10%. Tous les sujets qui touchent à l’État et au gouvernement à Cuba sont des sujets un peu tabous. Les Cubains ne se mouillent pas trop pour raconter les dessous du régime, c’est pourquoi c’est toujours très intéressant de discuter avec des paysans, qui eux, ne mâchent pas leur mots.

Parillo nous fera d’abord visiter sa ferme et nous expliquera comment le tabac est cultivé, pour être ensuite séché et travaillé. Le mois de juin n’est pas la saison du tabac, nous ne verrons donc qu’une petite partie du tabac restant de la saison précédente. Il nous invite ensuite à nous assoir dans son cabanon, nous aurons alors une longue conversation à échanger sur la vie cubaine. Il est lui aussi très curieux de savoir comment nous, européens, vivons. Ce que nous faisons comme métier, comment fonctionne notre gouvernement ou encore comment marche l’industrie française. C’était vraiment un beau moment de partage, nous avons eu la chance d’être seuls lors de cette visite, ce qui a donné un côté encore plus intime à cet échange.

Vous avez la possibilité d’acheter des cigares dans ces fermes. Nous en avons pris quelques-uns, ils sont beaucoup moins chers que les Cohiba ou les Romeo y Julieta. Le procédé de fabrication est cependant très différent : il s’agit de tabac pur, sans aucun additif.

Nous filons ensuite vers une fabrique de café. On nous expliquera comment le récolter et le fabriquer mais aussi comment est fabriqué le rhum et le miel cubain. Je n’ai pas trop aimé cette partie de la visite, je n’ai pas vraiment ressenti la passion à travers le discours du guide, ça faisait nettement plus touristique.

C’était une très belle excursion, le guide qui nous a accompagné tout au long de la journée était adorable et les chevaux très faciles à monter, même pour les débutants.

L’excursion ne dure qu’une matinée (ce qui suffit à faire mal aux fesses) mais c’était très instructif et surtout, les paysages sont à couper le souffle. C’est vraiment un incontournable lorsque vous vous rendez à Viñales, vous DEVEZ faire cette excursion !

→ Passer une après-midi à la piscine de l’hôtel Los Jasmines ←

Un minibus fait le tour des points d’intérêts toute la journée, il part de la place principale du centre-ville : vous payez 5 CUC (4.80€) et avez accès au mini-bus toute la journée, vous pouvez vous arrêter où vous voulez. Nous avons donc choisi cette option pour aller jusqu’au mirador. Vous pouvez bien sûr y aller à pieds ou à vélo mais ça grimpe pas mal et avec la chaleur, j’avoue que la flemme nous a gagnée.

A 50 mètres du mirador se trouve l’hôtel Los Jasmines : un très beau bâtiment colonial réhabilité en hôtel avec piscine et avec vue sur toute la vallée. Vous pouvez avoir accès à la piscine (pour une durée illimitée) moyennant 3 CUC (2.80€). A ce prix-là, ce serait dommage de se priver ! Nous avons passé quelques heures là-bas, à seulement profiter de la vue et de la piscine, des jus d’ananas frais à la main… Le parfait bonheur !

Au retour nous décidons ensuite de reprendre le minibus et passons devant le mur de la préhistoire. Nous voulions à la base nous arrêter mais cela n’en vaut, à mon sens, pas la peine. Les plus sensibles à l’art trouverons peut-être leur compte dans cette œuvre, mais pour moi c’est juste du gribouillis sur un rocher. Il vous faudra en plus payer pour accéder à la falaise en question. Pas de temps à perdre, nous verrons la fresque depuis la fenêtre du mini-bus, ce sera largement suffisant !

→ Passer une journée à Cayo Jutias ←

Cayo Jutias est une petite presqu’île à seulement 60km de Viñales. Accessible en taxi collectif, il faut compter un peu moins de 2h de route. C’est très long car la route est très détériorée et assez pénible. Je vous averti vraiment sur la durée du trajet, préparez-vous mentalement, c’est assez physique et vous aurez mal partout mais une fois arrivé là-bas, c’est le paradis sur terre. Promis, vous oublierez totalement ce sale trajet ! Petit conseil : attention à bien négocier vos prix, nous en avons eu pour 12.50 CUC chacun (10.70€) mais certains avaient payé jusqu’à 20 CUC !

Je vous conseille de longer la plage, marchez les pieds dans l’eau jusqu’à la mangrove. Une fois arrivé à la mangrove, NE LA TRAVERSEZ PAS (ou vous vous ferez poursuivre par des essaims de moustiques), passez plutôt par la mer. Vous aurez de l’eau jusqu’à mi-cuisses mais vous ne vous retrouverez pas avec une cinquantaine de piqures (et je n’exagère pas). Vous arriverez alors sur une petite crique où vous serez seuls au monde. Enfin… pour nous, il y avait juste un cubain qui pêchait des langoustes mais on s’en est accommodés !

Eau translucide, crabes, langoustes et étoiles de mer… N’oubliez pas votre masque et votre tuba pour profiter pleinement de tout ce que cette plage a à offrir. C’était vraiment merveilleux, comme être seuls au monde sur une île paradisiaque. A Cayo Jutias, vous trouverez aussi beaucoup de bois flotté, ce qui rend les paysages vraiment uniques.

Le retour à Viñales est tout aussi pénible, mais cette journée m’a enchantée, j’en ai pris plein les yeux et c’était tout simplement magique. Je vous conseille davantage ce Cayo, moins touristique que Cayo Levisa.  Cependant, si vous vouliez dormir sur un Cayo, préférez alors Cayo Levisa où il y a un hôtel (il n’y en a qu’un), sur Cayo Jutias, il n’y a aucune infrastructure pour dormir, seulement un restaurant et un bar.

→ Aller manger à La Finca Agroecologica El Paraiso ←

Alors là… C’est mon plus gros coup de cœur de tout le séjour à Viñales, à vos calepins ! A 10/15 minutes à pieds du village, en haut d’une colline, se trouve la Finca Agroecologica El Paraiso. Il s’agit d’un immense jardin agroécologique, où sont cultivés toutes sortes de plantes, de légumes, d’arbres et de fruits. Je vous conseille d’y aller en fin de journée, pour y dîner face au coucher du soleil.

Le propriétaire des lieux est adorable. C’est un vrai passionné qui sait intéresser ses hôtes à l’agriculture. Il nous a d’abord expliqué le fonctionnement du lieu, nous a fait visiter le jardin puis nous avons parlé de tout et de rien en commandant notre repas.

Il s’agit d’un grand buffet : entrée, plat, dessert, café qui vous en coûtera 14 CUC (12€). Un peu cher pour Cuba mais tout y est tellement parfait que j’aurais été prête à payer encore davantage. C’est de plus très copieux, nous n’avons pas mangé la moitié de ce qui nous a été présenté : de la soupe, des crudités, de la viande, du poisson, des légumes frais, du riz, un dessert… Bien plus qu’il n’en faut !

Mais le clou du spectacle c’est lorsque le soleil se couche sur la fameuse Vallée du Silence. D’un coup, tout devient calme, paisible, comme si le temps s’était arrêté… un vrai spectacle grandeur nature.

C’est à ce moment là que l’on prend conscience de la beauté de la nature et de sa grandeur. Un moment inoubliable. Cette journée s’est terminée de la plus belle des façons ! Pour moi c’était même sans doute un des plus beau moment du voyage, ce genre de paysages, ce genre de moment de vie, m’émeut beaucoup à chaque fois. Ça me fait vraiment prendre conscience de ma toute petite place dans ce monde.

Vous l’aurez compris, la Finca Agroecologica est pour moi un passage incontournable à Viñales. Allez-y, je vous assure que vous ne le regretterez pas !

Où loger à Viñales ?

Viñales est un village assez étendu et s’est transformé au fil des années en usine à touristes. C’est à dire que chaque maison s’est transformée en casa particular. Difficile donc de ne pas trouver son bonheur. En arrivant sur place, n’hésitez pas à visiter plusieurs casa pour choisir celle qui vous convient le mieux.

A notre arrivée, nous avons rencontré Anabel qui nous proposait de visiter sa maison. Nous avons négocié le prix (10 CUC par nuit, soit environ 8.50€) puis sommes restés installés là-bas pendant 4 nuits.

Située dans un petit chemin de terre perpendiculaire à la Calle Adela Azcuy, proche de tout mais suffisamment excentrée pour être calme, cette casa s’est revelée être une petite pepite. Cette famille nous a accueillie comme si nous faisions parti des leurs : fruits frais, jus pressés, ménage quotidien… sans ne jamais rien nous demander en retour. Une vraie mama cubaine !

Mes bonnes adresses à Viñales

  • Don Carmelo : Pour un petit déjeuner ou un déjeuner sur le pouce, rendez-vous dans ce petit restaurant cosy. 1 CUC le jus de fruits pressé (0.85€) et le même prix pour les sandwichs, une bonne affaire !
  • Chez Pepo’s : Là c’est THE gros bon plan ! Beaucoup de choix à la carte, des plats très copieux, principalement de la cuisine cubaine… Mais l’originalité de ce restaurant est que tout est à 1.50 CUC (1.30€)
  • Finca Agroecologica El Paraiso : Pour les budget un peu plus élevé, 14 CUC (12€) le buffet, face à la Vallée du Silence au coucher du soleil… Un paradis sur terre !
  • El Olivo : Pour changer de la cuisine cubaine, El Olivo propose une cuisine méditerranéenne. C’est bon, copieux, mais souvent plein… Pensez à venir tôt ! Comptez environ 6 CUC pour un plat (5.20€) et 3 CUC pour un dessert (2.60€)
Ropa Vieja, plat traditionnel cubain – Chez Pepo’s (1.30€)

——

Nous devions partir à Viñales pour une simple balade à cheval et la visite d’une plantation de tabac. Au final, ce qui ne devait être qu’une excursion s’est transformée en un vrai moment de partage et d’échange.

Éloignez-vous un peu du centre de Viñales, sortez des sentiers battus et ressentez toute l’authenticité qui est encore omniprésente dans les campagnes : de vieux messieurs qui vivent de la terre et passent 10h par jour dans leurs champs, de petites mamas qui prennent soin de toute une famille et des 3 générations qui vivent dans la même maison, ou même des enfants, qui jouent avec ce qu’ils trouvent, bien loin de toute télévision ou de jouets électroniques.

Notez cet article !
Envoi
User Review
5 (5 votes)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *