Visiter Bruges en 2 jours : le City-guide

J’ai profité d’un pont de 4 jours début novembre pour me rendre en Belgique : De petits canaux, des ruelles pavées, des maisons flamandes, une gastronomie unique au monde et un patrimoine culturel riche… Bruges m’a complétement charmée.

Que faire à Bruges ?

Je suis arrivée à Bruges depuis Bruxelles, en Flixbus. Le bus est bien moins cher que le train, j’ai du payer un peu moins de 5€ pour ce trajet, ça vaut vraiment le coup ! Pour le retour, même combat, j’ai pris un bus direct Bruges-Paris pour un peu moins de 20€.

Malgré le fait que Bruges soit une toute petite ville, elle regorge de choses à faire, de petites merveilles à voir et de musées à visiter. Nous y sommes restées 2 jours mais nous n’avons pas eu le temps de faire tout ce que nous avions prévu à la base, c’est pour vous dire ! Dès notre arrivée, c’est d’ailleurs une des premières choses que nous aura dit le réceptionniste : Bruges c’est 35000 habitants et 9 millions de touristes par an… Nous voilà prévenues !

♦ La Grand-Place et son beffroi ♦

C’est la première chose que nous avons faite : direction la Grand-Place et son beffroi ! Nous avions entendu dire qu’il fallait arriver avant 10h pour éviter de faire la queue pour visiter le beffroi, nous décidons donc d’y aller pour 10h. Manque de chance, même si la file ne paraît pas très longue, nous mettrons quasiment 2h à arriver jusqu’aux caisses. A cet endroit même où nous serons débitées de 12€ pour avoir le privilège de monter ces 366 marches.

La vue est sublime, nous avons de la chance car le ciel est clair et le temps est dégagé mais en toute transparence, pour moi cela ne vaut absolument pas les 2h de queue et le prix exorbitant de 12€. Nous y sommes restées en tout et pour tout 15 minutes. J’aurais préféré faire d’autres activités plutôt que de perdre toute ma matinée à attendre. Bon, maintenant que nous sommes en haut, j’avoue qu’il nous a été difficile de ne pas profiter pleinement de cette vue sublime sur Bruges et ses alentours !

Nous descendons ensuite vers la Grand-Place, il s’agit de la place principale de Bruges où vous trouverez de nombreux restaurants, bars, petites maisons à pignon colorées et le palais provincial de la ville. Cette place est vraiment le cœur névralgique de Bruges et surement l’un des plus beaux ! On y vit, on y danse… Il y a certes beaucoup de touristes mais la place est tellement grande que jamais nous ne nous y sommes senties oppressées. Je vous conseille de faire cette visite de jour mais aussi à la nuit tombée, la place s’illumine, c’est tout simplement magique !

♦ Visiter Choco-Story, le musée du chocolat ♦

J’ai adoré cette visite ! Bon il faut dire que mettre les mots « musée » et « chocolat » dans la même phrase me donnent déjà des vertiges 😀 Il vous en coûtera 8€ avec dégustations incluses (et dieu sait qu’il y en a) !

La visite dure une petite heure, on vous expliquera l’histoire du chocolat de son origine en Amérique du Sud sur les cacaotiers jusqu’à sa commercialisation en ballotins en Belgique. Mais aussi l’histoire des chocolatiers les plus célèbres et leurs parcours. J’ai trouvé cette visite très intéressante : des objets antiques sont exposés, on vous fait goûter les différentes formes de chocolat, et on peut même assister à une séance de cinéma sur l’histoire du chocolat. La dernière salle, contient quant à elle, de nombreuses œuvres en chocolat (certaines peuvent peser jusqu’à quelques centaines de kilos) !

Pour clore le spectacle, vous pouvez assister à une démonstration par un chocolatier ! Je ne vous cache pas qu’il y a beaucoup de monde agglutiné autour de ce stand mais vous pourrez tout de même mieux comprendre comment est fabriqué le chocolat que vous trouvez en grandes surfaces ou chez les artisans chocolatiers. Et surtout, quand la démonstration est terminée : rebelote, on vous fait goûter les chocolats (celui au lait et riz soufflé est un pur délice) !

Le saviez-vous ?

On vous expliquera aussi l’histoire du cacao à travers les âges, nous avons notamment appris qu’à la base, les fèves de cacao n’étaient pas considérées comme comestibles mais comme sacrées ! Et oui, elles étaient mélangées à du sang pour des offrandes divines. Les conquistadors espagnols ont ensuite importé ces fèves dans de nouvelles régions du monde : c’est à partir de ce moment là seulement que le cacao a commencé à être exploité. D’abord réservé à la haute bourgeoisie, il était surtout utilisé pour des boissons cacaotées, mais aussi à des fins médicinales. Il ne sera commercialisé dans la forme que nous lui connaissons aujourd’hui qu’à partir du XIXème siècle.

♦ Se reposer au Béguinage ♦

Un béguinage est à l’origine un lieu construit pour des femmes seules (veuves ou célibataires) désirant vivre le reste de leur vie pieusement sans nécessairement devenir religieuses. C’était d’ailleurs une initiative assez étonnante pour l’époque (XIIIème siècle), que de permettre à ces femmes de s’assumer seules et de vivre dignement à une époque où elles n’étaient que considérées comme les subordonnées des hommes. Ces lieux étaient construits en pleine ville, par de riches citoyens, mais constituaient un véritable lieu de vie à l’écart de l’agitation urbaine. Pour preuve, encore aujourd’hui, le béguinage se trouve certes en pleine ville mais est toujours entouré par des douves et clos par de grands murs de pierre.

Avant d’entrer dans le béguinage, arrêtez-vous quelques instants au bord du Lac d’Amour où flottent paisiblement de petites barques et des dizaines de cygnes. Puis lorsque vous passez la grande porte d’entrée, vous arrivez alors dans un joli parc qui constitue le béguinage. C’est d’ailleurs assez étonnant comme le lieu est calme et paisible, dès qu’on passe cette grande porte. L’architecture y est toujours aussi atypique mais le parc est entouré d’arbres et de verdure. Il fait bon s’y balader, y flâner quelques temps.

J’ai vraiment adoré cet endroit : en plein centre ville et pourtant si calme, un vrai petit havre de paix. Ça m’a un peu fait pensé à Amsterdam. J’ai eu la même sensation en visitant son béguinage. C’est vrai que c’est assez touristique, vous ne serez pas tout seul. Mais je ne me suis jamais sentie oppressée, tout le monde respecte le lieu et la balade se fait finalement en toute sérénité.

♦ Se perdre dans les ruelles du centre-ville ♦

Bruges est une toute petite ville, aussi bien que tout peut se faire à pieds. C’est d’ailleurs le moyen de locomotion que nous avons choisi (il s’agit encore du plus économique 🙂 ) ! N’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles alentours, c’est là que vous trouverez les plus beaux endroits, les plus calmes, les plus atypiques et les plus paisibles. J’ai adoré marcher sans vraiment de but précis, le nez en l’air, à nous émerveiller devant chaque petit canal et chaque maison flamande à l’architecture si particulière. Je vous encourage à faire de même, chaque ruelle est si jolie… Perdez-vous et profitez du moment présent !

Nous avions initialement prévu une balade en bateau mais devant le nombre de touristes qui attendaient leur tour et ceux qui étaient agglutinés dans les fameux bateaux, ça nous a vite refroidies ! Nous avons donc préféré passer notre tour sur cette activité et découvrir Bruges par la route. Sachez aussi que la ville regorge de calèches donc si vous cherchez un moyen de locomotion originale, vous trouverez forcément votre bonheur !

Je pense qu’il n’y a pas vraiment de « saison parfaite » pour découvrir Bruges. Le printemps doit être agréable car il offre un temps doux et la ville doit être joliment fleurie. L’automne aussi avec toutes ces jolies couleurs. La période de Noël doit elle aussi être assez magique. Je vous déconseille cependant de venir en été, cela doit être irrespirable !

Bruges : les bonnes adresses

Bon c’est là que ça se complique ! Bruges regorge de petites adresses qui se sont avérées être de véritables pépites gastronomiques. Il y a énormément de choix : aussi bien des bistrots traditionnels que de petits cafés plus cosy, des chaînes de fast-food, des cantines healthy… Bref vous l’aurez compris, vous trouverez forcément votre bonheur ! Je n’ai évidemment pas pu tout tester mais je vous propose ici un condensé des adresses que j’ai préféré.

→ Manger une gaufre Chez Albert

Sans doute la meilleure gaufre que j’ai pu goûter ! Il y a pas mal de choix mais mon intérêt s’est porté sur la gaufre chocolat au lait – chantilly. Certes, c’est un peu cher (4.80€), la file d’attente paraît longue à toute heure de la journée, mais ça vaut totalement le coup : les pâtons sont fait sur place, ils sont frais et tout est fait devant vos yeux. Résultat : une gaufre un peu caramélisée, croustillante et moelleuse à la fois… une pure merveille culinaire !

→ Déjeuner chez Ginger Bread

Cette petite adresse cosy propose des bagels chauds, des salades et des brunchs toute la journée ! La formule Bagel + salade coûte 11.90€ et en vaut vraiment la peine. Nous avons opté pour un bagel Italien (jambon Serrano, tomate cœur de bœuf, mozzarella, pesto) et un Nordique (saumon, cream cheese, œufs brouillés) et verdict : un pur régal ! Je ne peux que vous recommander cette adresse, c’est super copieux et en plus le staff est adorable !

→ Boire une bonne bière Belge au Trappiste

Je n’ai pas testé cette adresse mais je l’avais notée avant de partir et je n’en ai entendu que du bien. Rien que le lieu en ferait baver plus d’un : installé dans une vieille cave datant du 13ème siècle, il s’agit d’un bar à l’ambiance décontractée, et où on propose pas moins d’une centaine de bières ! En revanche, le bar n’est ouvert que jusqu’à 17h… Pas évident pour l’apéro !

Crédit Photo : TripAdvisor

→ Manger un fat burger à The potato bar

Encore une adresse non testée mais que j’avais notée avant mon départ. On est passé devant et c’était toujours blindé de monde, mais je dois avouer que ça avait l’air délicieux. Vous pourrez retrouver sur la carte des burgers accompagnés de savoureuses frites belges, mais aussi toute une variété de croquettes… Miam !

Crédit photo : The Potato Bar

Où loger à Bruges ?

Qui dit ville touristique, dit évidemment beaucoup de logements. Là vous avez le choix : hôtels, Airbnb, maisons d’hôtes ou auberges de jeunesse, vous trouverez forcément votre bonheur ! Vous commencez à le savoir, je suis un radar des promos Booking, nous avons donc réservé via ce site et avons logé au Bryghia Hotel. Pour le coup, je ne peux que vous le recommander, nous étions vraiment bien placées : au bord d’un canal, en plein centre mais au calme. L’hôtel était propre, bien tenu et décoré, le personnel était très sympa… Bref nous avons vraiment bien dormi, tout était parfait !

Crédit photo : Booking

Je me dois tout de même de vous avertir que Bruges est une ville très chère ! Que ce soit au niveau des logements mais aussi des restaurants, des achats de souvenirs ou des activités touristiques. Préparez-vous à faire chauffer votre carte bleue (mais promis ça vaut le coup) !

——

Bruges est certes une ville minuscule et très touristique, mais c’est tout de même une ville romantique à souhait, où il fait bon vivre et où l’on s’extasie à chaque coin de rue. Petits canaux, maisons flamandes, nourriture traditionnelle… Tous ces ingrédients font de Bruges un excellent cocktail culturel !

Le meilleur conseil que je puisse vous donner ? Marchez ! Arpentez toutes les petites ruelles, en long en large et en travers. N’ayez pas peur de vous perdre, vous tomberez sur de petites pépites architecturales, culinaires mais aussi culturelles.

Je vous recommande vraiment de passer quelques jours dans cette petite ville du nord de la Belgique, je vous assure que vous reviendrez des étoiles plein les yeux. En tout cas moi, j’ai adoré, et si j’ai l’opportunité d’y retourner un jour alors j’y courrai !

Notez cet article !
Envoi
User Review
5 (1 vote)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *