Cinque Terre : conseils et bonnes adresses

Les Cinque Terre sont devenues depuis quelques années un stop incontournable lors d’une visite de l’Italie. Ces cinq petits villages colorés construits à flanc de falaise sont même classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Embarquez avec moi pour 3 jours au cœur de ces 5 petits villages hauts en couleurs !

Infos pratiques

  • Mon itinéraire pour aller aux Cinque terre

Plusieurs options s’offrent à vous pour partir à la découverte des Cinque Terre. J’ai choisi d’atterrir à Milan depuis Paris car les vols pour la période que j’avais choisie n’étaient vraiment pas chers (j’ai payé environ 60€ aller/retour pour un vol fin août). De plus, c’est une ville que je ne connaissais pas, j’allais donc pouvoir en profiter pour la visiter avant de filer vers les Cinque Terre.

Depuis Milan (je vous raconte mon séjour à Milan ici), j’ai donc pris un train depuis la Gare Centrale jusqu’à La Spezia, coût du trajet : 29€. Je ne suis pas adepte de la réservation à l’avance, j’aime trop avoir la liberté de choisir mes horaires et gérer mon planning au dernier moment. Cependant, lorsque je m’étais renseignée sur les prix des billets quelques semaines auparavant, ils n’étaient qu’à 9€… Donc si vous voulez faire des économies, je vous conseillerais de réserver directement sur le site de trenitalia dès que vous avez vos billets d’avion en main.

  • Où loger aux Cinque Terre ?

Vous pouvez évidemment choisir de loger dans un des cinq villages mais cela reste assez cher. J’ai préféré loger à La Spezia. C’est une petite ville agréable, très jolie et animée. Elle dessert très bien les cinq villages et est devenue le point de départ de la plupart des voyageurs.

Je suis passée par le site Airbnb où j’ai trouvé un logement entier à seulement 5 minutes à pieds de la Gare Centrale. D’ailleurs, vous avez -25€ sur le site pour votre première réservation en passant par ce lien. Nous en avons eu pour 206€ (soit un peu plus de 100€ par personne) pour trois nuits. Ce qui reste raisonnable pour un logement dans une ville devenue très touristique.

  • Comment circuler aux Cinque Terre ?

Vous pouvez circuler à pieds via les chemins de randonnées qui longent la côte, en vélo ou même en voiture. Je vous déconseille cependant la dernière option car les villages sont très petits, ils disposent de peu de parking et les places coûtent cher. Le moyen de circulation le plus simple reste le train.

L’accès au Parc des Cinq Terre coûte 16€ la journée et 29€ pour deux jours. Nous avions acheté le pass directement sur internet (sur le site officiel) pour ne pas perdre de temps une fois sur place. Ce dernier vous donne accès aux trains, aux mini-bus, aux toilettes et aux sentiers de randonnées.

Mon parcours

Les Cinque Terre regroupent 5 petits villages, dans l’ordre depuis La Spezia : Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso al Mare. Nous avons passé notre première journée à visiter les trois premiers, puis les deux autres la seconde journée. C’est pour moi un temps suffisant, ni trop, ni pas assez, pour découvrir l’ambiance si spéciale qui règne dans cette région.

∧∨∧

  • Riomaggiore, la plus animée

C’est LE panorama qu’on voit partout, celle qui a fait connaître les Cinque Terre sur les réseaux sociaux. Cette petite marina enclavée entre de jolies maisons colorées. Il faut dire que l’endroit donne une belle petite impression sur la suite de la visite. J’ai cependant été un peu déçue par ce village. Non en fait, le truc c’est que je n’ai pas été surprise. Cela ressemble exactement aux milliers de photos qui circulent sur les réseaux sociaux. Je n’ai pas ressenti l’émotion que l’on peut avoir lors de la découverte d’un nouvel endroit.

Lorsque l’on s’aventure à l’intérieur du village (attention, ça grimpe), on découvre alors tout un tas de bars, de boutiques et de petits restaurants. La musique résonne dans les rues et il fait bon s’installer en terrasse pour y déguster un petit Spritz. N’hésitez pas à vous perdre dans le village, aux abords des sentiers de randonnées et autour de la marina : c’est ici que vous aurez les plus beaux points de vue, et surtout, où vous vous sentirez, malgré tous ces touristes, seuls au monde.

Bonnes adresses :

> Le Fuori Rotta : L’intérêt de ce bar/restaurant est surtout qu’il offre une magnifique vue sur le village. Il vous faudra marcher un petit peu avant de tomber sur cet endroit mais la vue en vaut clairement la peine. Beaucoup moins touristique que les échoppes à l’intérieur du village, vous pourrez profiter d’un petit moment de répit, hors du tumulte de Riomaggiore.

∧∨∧

  • Manarola, la plus photogénique

Comment passer à côté de la beauté de Manarola… Dès notre arrivée, ça a été l’émerveillement. Marchez jusqu’à la mer, et montez le chemin de randonnée sur votre droite, jusqu’au Punta Bonfiglio. Vous aurez alors une superbe vue sur le petit village. Si vous continuez encore un peu plus, vous aurez alors une vue sur la mer, du bleu à perte de vue… Magnifique !

Je ne vous cache pas que ce village est sûrement le plus visité. En deux jours, nous y sommes allées trois fois. Ce qui implique forcément son quota de touristes. A vrai dire, il s’agit davantage d’une marrée humaine. Cela ne gâche en rien la beauté des paysages mais j’avoue que cela peut parfois être oppressant. Il doit sans doute y avoir moins de monde hors-saison, la période idéale selon moi pour visiter les Cinque Terre sont les mois de mai-juin puis septembre-octobre.

Bonnes adresses :

> La Gelateria Cinque Terre : Des glaces artisanales absolument excellentes (3.50€ à 4.50€ la glace) qui sont faites sur place. Des dizaines de parfums disponibles, allant de la simple boule vanille aux saveurs cookies ou café.

> Le Nessun Dorma : Un incontournable. Ce restaurant/bar situé sur les hauteurs de Manarola offre un magnifique point de vue sur le village. La nourriture est excellente et les cocktails sont très bons aussi, en plus les prix sont très raisonnable. Nous avons craqué pour la Bruschetta tricolore (pesto, tomate, burrata) et des Spritz Campari. Vous ne pouvez pas vous rendre à Manarola sans faire escale au Nessun Dorma. Il y a toujours un peu d’attente (du moins en haute saison) mais cela en vaut vraiment la peine !

∧∨∧

  • Corniglia, la plus authentique

Ce petit village a vraiment été un coup de cœur pour moi. Construit au milieu des vignes, en haut d’une falaise, c’est le seul village qui n’a pas accès à la mer. En sortant du train vous aurez le choix entre monter à pieds jusqu’au village (ça grimpe pas mal, 382 marches à monter) ou prendre le mini-bus.

C’est pour moi le village qui a le plus de charme, celui où l’on ressent la dolce vita à l’italienne, sans une impression d’étouffer sous le tourisme de masse. Perdez-vous dans les petites ruelles, qui cachent souvent de jolies petites boutiques et prenez un verre sur une des terrasse de la place principale du village. Prenez le temps d’observer la vie des locaux autour de vous… A Corniglia, le temps semble s’être arrêté.

Vous en aurez vite fait le tour car le village est tout petit. Mais c’est ça qui le différencie tant des ses quatre autres confrères. Plus d’authenticité, de charme et moins de touristes.

Bonnes adresses :

> Terra Rossa : Nous n’avons pas eu le temps de tester cette adresse mais je n’en ai entendu que de bonnes choses. La petite terrasse fleurie en devanture est très mignonne et donne vraiment envie de s’y installer tout l’après-midi. Idéale pour le goûter avant de reprendre la route !

> Terza Terra : Un bar avec une vue panoramique sur la baie. Il fait bon s’installer dans les canapés face à la mer, un vrai moment de pure détente !

∧∨∧

  • Vernazza, la plus surprenante

Vernazza s’est construite autour d’une rue principale où s’enchainent les restaurants, terrasses de bars et autres petites boutiques de souvenirs. Lorsque l’on lève les yeux, les couleurs pastels des maisons semblent venues d’un autre temps. Le linge sèche aux fenêtres et quelques petits curieux se penchent à leur balcon pour observer le tumulte de la rue.

Ce village est d’autant plus beau qu’il aurait pu totalement disparaître en 2011 suite à de grosses inondations qui ont dévastés la côte. Vernazza a subit la catastrophe de plein fouet mais s’en est aujourd’hui incroyablement bien relevée. Si bien qu’il est aujourd’hui difficile de s’imaginer l’ampleur des dégâts qui ont eu lieu cette année là.

Vernazza a la particularité d’être dominé par une grande tour génoise, qui contraste avec les petites maisons qui l’entourent. La vue sur le village depuis le bout de la Marina est tout simplement sublime, digne d’une carte postale à ciel ouvert.

Bonnes adresses :

> Il Pescato Cucinato : Le cornet de poissons/fruits de mer frits c’est LA spécialité des Cinque Terre, impossible de passer à côté. Et la meilleure adresse pour y goûter se situe à Vernazza ! La nourriture est fraiche, facile à manger en déambulant dans la rue et les prix très raisonnables.

> Batti Batti Focacceria : Une institution ici ! Il y a même deux échoppes à ce nom. Vous pourrez y manger les meilleures focaccias des Cinque Terre. Il faut dire que rien que la vitrine donne déjà l’eau à la bouche.

∧∨∧

  • Monterosso al Mare, la balnéaire

Monterosso se divise en deux parties. Lorsque vous sortez du train, vous arriverez d’abord sur la partie balnéaire du village. Une longue étendue de sable (payante), remplie de parasols, et la mer en face. On se croirait un peu à la Barceloneta avec ses vendeurs de lunettes de soleil ambulants et ses quelques 10 touristes au mètre carré sur un bout de sable. Pas top !

Si vous continuez à longer l’esplanade, vous aurez alors l’occasion de passer, ou par un tunnel, ou par des escaliers. Prenez les escaliers ! Ils vous feront monter en haut de la Tour Aurora et du Couvent des Capucins. Vous aurez alors une superbe vue sur la baie, la mer et le village qui se trouve de l’autre côté de cette petite colline.

Continuez ensuite vers le centre historique, où l’ambiance est totalement différente de la première partie du village et où l’architecture est plus pittoresque. Ici aussi, des petites ruelles colorées, des enfants qui jouent dans le square de la place principale et des fleurs aux fenêtres. C’est marrant comme tout semble identique dans chaque village, mais comme ils ont aussi à la fois chacun « un petit truc » qui les caractérise. Semblables mais pourtant si différents lorsque l’on s’attarde un peu dans les rues et sur les détails.

Bonnes adresses :

> Frittura Mista : Encore une fois, du poisson frit ! En arrivant dans le quartier historique, vous trouverez un petit stand qui propose des cornets de frittura mista (5€ le cornet). Des sardines, du poisson frais, du calamar, des crevettes… C’est très varié !

∧∨∧

Dans l’ensemble, deux jours suffisent pour une visite en train. Si vous prévoyez de faire les parcours en randonnées, vous mettrez alors un peu plus de temps. Certaines parties sont assez difficiles (le dénivelé est important), renseignez-vous à l’avance sur le site officiel des Cinque Terre car certains sentiers sont fermés depuis plusieurs années et peinent à ré-ouvrir.

Mon avis

Ce que j’ai aimé :

Les couleurs surprenantes et contrastées des maisons qui constituent les petits villages et leur architecture. Comme si elles avaient voulu dompter les falaises et la mer.

La cuisine italienne, évidemment. Pizzas, focaccias, bruschettas, Spritz, vins, glaces artisanales… Enfin bref, tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la nourriture ou à de l’alcool ! Y a pas à dire, ils sont forts ces italiens !

Avoir retrouvé ma meilleure amie lors de ces vacances, que je connais depuis que j’ai 2 ans et qui m’avait beaucoup manqué 🙂

L’authenticité qui règne encore dans les petits villages tels que Corniglia ou Monterosso (dès lors que l’on s’éloigne un peu de la plage). Courez-y vite, ça ne va pas durer longtemps !

Ce que j’ai moins aimé :

Le tourisme de masse ou le revers de la médaille. J’y suis allée fin août et il y avait encore beaucoup de monde. On se retrouve vite assez oppressés au cœur de la marrée humaine présente dans certains villages. Cela ne gâche en rien leur beauté mais c’est parfois un peu agaçant de devoir faire la file indienne pour marcher dans les rues.

L’amabilité des commerçants. Sûrement blasés par le tourisme qui s’est développé de façon significative en peu de temps, il est rare d’entendre un bonjour, un merci ou un « ciao » de la part des locaux… Dommage !

Concernant le train, ne vous attendez pas à un petit train tout mignon qui longe la mer. Non non. Vous serez à 90% du temps dans un tunnel, et dans un train digne d’un TER de la SNCF combiné à l’intérieur d’un RER en heure de pointe… Un pur moment de bonheur !

——

Les cinq petits villages qui composent les Cinque Terre se ressemblent tous : colorés, à flanc de falaise, surplombant la Méditerranée. Mais lorsque l’on s’attarde un peu à les admirer ou à flâner dans leurs ruelles, ils sont tous si différents.

On peut aussi bien se laisser envouter par l’authenticité de Corniglia que rester des heures à la terrasse du Nessun Dorma pour profiter de la vue sur Manarola. Dans chacun des villages, vous pourrez vous perdre dans les ruelles et ressentir la dolce vita italienne qui caractérise si bien la façon de vivre des petits pêcheurs qui partagent désormais leur routine avec les touristes.

Ne passez pas à côté des Cinque Terre, elles vous charmeront à coup sûr. Pour ma part en tout cas, j’en garderais un excellent souvenir.


Notez cet article !
Envoi
User Review
4 (4 votes)

Vous aimerez aussi...

6 commentaires

  1. Bonjour Cécilia,
    Ce petit mot pour vous remercier de vos conseils et avis sur votre voyage aux Cinque terres ou je me rends la semaine prochaine. Votre article est simple,concis, et vos photos…le tout donne vraiment envie d’y aller….
    Je vous souhaite beaucoup d’autres découvertes à faire partager sur votre blog et pourquoi pas, à bientôt au travers de vos voyages.
    Cordialement
    Didier

    1. Merci beaucoup Didier. Contente que cet article ait pu vous donner envie de découvrir les Cinque Terre ! A très vite sur le blog

  2. Un grand merci Cécilia pour ces bons renseignements. Blog très bien documenté et belles photos. Je me rendrai en octobre 2019 et j’ai bien hâte de découvrir.

    1. Bonjour Lyse 🙂 Très contente que l’article ait pu t’aider, je suis sûre que tu adoreras les Cinque Terre, c’est magique ! A bientôt sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *