Que faire et où loger à La Havane ?

La Havane, capitale de Cuba… une ville hors du commun. Je suis sûre qu’elle vous surprendra autant que moi de par son ambiance survoltée, ses vieilles voiture, son architecture colorée et ses habitants qui dansent et qui chantent à tous les coins de rue. Laissez -vous transporter dans les années 90 !

La Havane se découpe principalement en quatre quartiers : La Habana Vieja, Centro Habana, Vedado et Miramar. Cependant, les principaux points d’intérêts se regroupent dans les deux premiers. C’est de ceux-là dont je vais vous parler dans cet article. J’ai aussi visité le quartier de Vedado mais il est beaucoup plus résidentiel et « européanisé ».

La Habana Vieja : le quartier historique

Quartier haut en couleur, riche d’histoire et plein de vie, c’est celui que j’ai préféré. Une petite journée est suffisante pour en faire le tour, d’autant que tout est largement faisable à pieds. Il s’agit du quartier le plus touristique de la ville, vous serez donc davantage sollicité mais j’ai tout de même trouvé qu’il y régnait une certaine authenticité.

C’est par ce quartier que nous avons commencé la visite, nous avons déambulé dans les rues sans vraiment de but précis. De petits groupent chantent et jouent de la musique, des mamas cubaines sont assises dans les parcs avec un cigare aux lèvres et les enfants jouent au ballon au milieu de la rue.

Je ne vais pas vous cacher que le tourisme se ressent vraiment lorsque l’on visite La Habana Vieja, surtout lorsque l’on ne s’aventure pas hors des sentiers battus. C’est pour cette raison que je vous encourage vraiment à vous perdre dans les petites ruelles, à la rencontre des Cubains, ceux qui ne travaillent pas pour les touristes.

Car oui, à Cuba, les habitants ont bien compris que les visiteurs peuvent constituer un réel avantage financier. Certains peuvent parfois être un peu insistants en demandant de l’argent ou même en demandant des cadeaux (les produits importés sont très chers ici, comme le shampoing ou les bonbons par exemple). Ça ne m’est personnellement jamais arrivé mais j’ai entendu pas mal de fois des touristes raconter ce type de mésaventures.

J’ai aussi reçu beaucoup de messages sur Instagram de personnes qui me disaient qu’elles n’osaient pas trop s’aventurer, qu’elles avaient vu que Cuba n’était pas un pays très sûr. C’est faux. A vrai dire, je me suis sentie bien plus en sécurité dans les rues de La Havane qu’à Paris. Les locaux sont gentils, serviables, souriants. Ils auront toujours à cœur de vous aider et sont même très curieux de la façon dont nous, européens, vivons. Ce quartier n’est pas le plus abordable au niveau des prix. Les supermarchés et les restaurants sont assez chers (du moins pour Cuba). Si vous cherchez à faire des économies, essayez de vous rendre dans le Centro Habana ou, en tout cas, de vous éloigner au maximum de La Habana Vieja.

♦ Le Paseo de Marti ♦

Il s’agit de l’avenue la plus fréquentée de La Havane. Tant par les touristes que par les locaux. On y trouve notamment le Capitole.  Lors de ma visite, en juin 2018, il était en cours de rénovation, nous n’avons donc pas pu le visiter. Dans les années 20, sa construction mobilise des milliers d’ouvriers, ce qui en fait à l’époque, le plus grand chantier de Cuba.

L’édifice est assez impressionnant et plutôt imposant. Le Capitole abrite aujourd’hui un centre de Congrès et d’Expositions et représente le point zéro et le centre de La Havane. C’est un peu comme la Tour Eiffel de Cuba ! Il faut dire qu’avec ses 92 mètres de hauteur, le monument est la deuxième plus grande construction de la ville. Difficile donc de passer à côté.

Crédit photo : Cubania

De l’autre côté de l’avenue, on y trouve de jolies façades très colorées ! On y capte là toute la beauté de La Havane, avec d’un côté ces maisons typiques, et de l’autre le Capitole. J’ai adoré cet endroit, c’est vrai que c’est un peu cliché mais cela ressemblait vraiment à une carte postale à ciel ouvert.

Nous sommes restés ici quelques dizaines de minutes. C’est drôle de voir comme les Cubains se mêlent aux touristes : certains prennent des photos, quand d’autres se dépêchent d’aller au travail. Cette avenue représente aussi la limite entre les quartiers de La Habana Vieja et Centro Habana.

♦ La Place de la Cathédrale ♦

La Cathédrale de La Havane est sans doute la plus impressionnante de Cuba. Avec ses 35 mètres de façade, elle a longtemps abrité la tombe de Christophe Colomb avant qu’elle ne soit rapatriée à Séville.

Sa particularité tient à ses deux tours asymétriques, construites à des époques différentes. Le contraste est assez saisissant entre la façade chargée très baroque et l’intérieur de l’église, sobrement décoré. Elle abrite aussi un bel autel incrusté d’or et décoré de sculptures en bois. N’hésitez pas à rentrer à l’intérieur et à monter en haut du clocher, ce dernier vous offrira une magnifique vue sur la ville.

Il y a beaucoup de restaurants dans les ruelles alentours. Ils sont un peu plus cher que d’autres qui seraient un peu plus excentrés, mais ce sont vraiment de très bons restaurants. Vous trouverez surtout des restaurants typiques cubains, je vous conseille de goûter à la Ropa Vieja (un plat à base de bœuf, de riz et de légumes), un délice !

Tous ces lieux sont très proches les uns des autres mais si vous n’avez pas de carte, ils peuvent être difficiles à trouver (je vous rappelle qu’Internet à Cuba, c’est assez particulier – si vous l’avez loupé, je vous explique ici). Je vous conseille fortement avant votre départ de télécharger l’application Maps.me qui vous sera d’une grande aide. il vous suffit de télécharger la carte de Cuba lorsque vous êtes encore en France et le tour est joué !

♦ La Plaza Vieja ♦

Cette place est pour moi la plus jolie de La Havane. Déserte la journée, elle s’anime en début de soirée, quand les températures commencent à baisser. On y trouve notamment de nombreux bars et restaurants où la musique cubaine est toujours omniprésente. Cette place est assez touristique mais vous pourrez tout de même y sentir une certaine atmosphère, spécifique à La Havane.

Prenez le temps d’observer la façon dont les bâtiments sont construits. Ils ne sont pas très grands mais semblent tout de même assez imposants de par leurs couleurs mais aussi de par les arches qui constituent les portes. C’est vraiment une place typique de ce que constitue l’architecture cubaine.

Encore une fois, à cause du tourisme, les prix restent tout de même assez élevés. C’est donc un endroit sympa pour boire un verre le soir car il y a vraiment une très bonne ambiance mais je ne vous conseille pas de manger sur cette place, ce sera le même type de nourriture 2 rues plus loin mais pour la moitié du prix affiché !

♦ La Calle Obispo ♦

C’est dans cette rue que tout se passe : bâtiments coloniaux colorés, salsa à chaque coin de rue, musique à tue-tête, fumeurs de cigares et autres magasins traditionnels. C’est notamment ici que vous pourrez acheter vos cartes Internet ou faire vos achats de souvenirs.

Nous nous laissons transporter par le son de la salsa et nous perdons dans les petites ruelles alentours. La Calle Obispo héberge aussi de nombreux musées et jardins secrets, de quoi se protéger du soleil qui tape fort en plein après-midi. Cette rue a bénéficié d’un gros ravalement de façade assez récemment. Le gouvernement a en effet décidé de rénover tout ce quartier. Du coup il semble assez neuf comparé à d’autres quartiers plus authentiques. C’est tout de même sympa de s’y balader, mais vous n’y croiserez pas de cubains.

Au bout de cette rue, arrêtez vous à La Bodeguita del Medio, endroit mythique de la Havane où Hemingway avait ses habitudes. Il parait même que le Mojito a été inventé dans ce bar, en 1942. Pour une fois qu’on a une excuse pour boire un Mojito, autant en profiter ! En vérité, oui c’est « à faire » parce que c’est mythique et que le lieu est chargé d’histoire, mais cela reste un Mojito classique, sauf qu’il est 3 fois plus cher qu’ailleurs (comptez 5CUC, soit 4.30€, pour un verre… même pour nous, cela parait cher).

Le Centro Habana : le quartier authentique

Préparez-vous à embarquer dans un endroit encore préservé du tourisme de masse. J’ai adoré ce quartier, certes délabré mais encore dans son jus. Centro Habana est le quartier populaire de la ville, où l’on peut assister à de véritables scènes de vie.

Ce quartier m’a émue, il m’a profondément touchée. Les gens rient, vivent, dansent et chantent. Il s’y dégage vraiment une ambiance très particulière, pleine de joie de vivre et de bonne humeur. Des cubains viendront sans doute vous parler, ici non pas pour vous demander de l’argent mais pour vous connaître, savoir ce que vous êtes venus voir. Bref, s’intéresser à vous.

J’ai adoré m’y promener, scrutant chaque détails autour de moi et regarder les cubains vivre. Certains jouent aux dominos devant chez eux tandis que de petits groupes d’enfants jouent au ballon. Le linge sèche aux fenêtres et les taxis en profitent pour nettoyer leur vieille américaine.

Mais Centro Habana est aussi difficile à apprivoiser car le désordre y règne. Tantôt débordante de misère, tantôt souriante. Tantôt bruyante et sale, tantôt vivante et survoltée. Il faut du temps pour s’acclimater au la mode de vie « à la cubaine », si loin de notre vie européenne.

Je n’ai pas d’itinéraire précis à vous conseiller dans ce quartier, ni d’endroits spécifiques à voir. Au final, ce que j’ai préféré à Cuba, ce sont les scènes de vie, l’échange avec les locaux. Il m’est souvent arrivé de m’arrêter quelques minutes et d’observer, de regarder autour de moi. J’ai pris le temps de m’imprégner de tout ce que ces habitants ont a nous offrir, de tout ce qu’ils pouvaient m’apprendre rien qu’en vivant leur vie.

Terminez votre journée avec une promenade sur le Malecon. Cette esplanade de 8km de long où les jeunes cubains aiment se retrouver, boire un peu de Rhum et écouter de la musique. Les vagues sont assez impressionnantes lorsqu’elles frappent sur l’esplanade. L’ambiance est à la fois détendue et survoltée, c’est vraiment un point de rendez-vous pour les locaux. C’est aussi ici que vous pourrez admirer de jolis couchers de soleil.

Où loger à La Havane ?

Nous avons logé dans 2 casas particular différentes : une à la Habana Vieja et une autre dans le quartier de Vedado, le quartier résidentiel de la ville.

Pour la première, nous l’avons trouvée dans le guide du Lonely Planet. Le tarif affiché est de 30 CUC par nuit mais nous avons pu la négocier à 25 CUC (21.50€). La chambre était spacieuse, calme, propre et proche de tout. Une belle maison coloniale avec une immense terrasse sur le toit.

La seconde, nous l’avons trouvée sur Airbnb. Nous avions le logement entier pour 23CUC la nuit (19.80€). Le quartier n’était cependant pas très vivant et l’habitation assez vétuste.

Les casas particulars sont pour moi la meilleure option pour se loger à Cuba. Que ce soit au niveau du rapport qualité/prix qu’au niveau de la découverte de la culture cubaine. La plupart vous proposerons aussi un petit déj pour 5CUC (souvent composé de fruits, de pain, de beurre, d’oeufs, de fromage, de jambon, de jus de fruits frais et de café… Très copieux). Si vous l’avez loupé, je vous explique tout en détail dans mon article précédent.

——

J’ai visité beaucoup de pays, vu beaucoup de paysages et découvert beaucoup de nouvelles cultures… Mais croyez-moi, aucun n’égale la culture cubaine.

L’ambiance est vraiment unique à La Havane : laissez-vous transporter au gré de la musique et des locaux, toujours serviables et souriants. La salsa est partout et les générations se confondent pour danser tous ensemble. A Cuba on parle fort, on parle tout court d’ailleurs… Aux locaux comme aux touristes, on a compris que la richesse se trouvait dans la connaissance de l’autre.

La Havane, une ville effervescente, qui ne prend jamais de répit et où un simple regard est un prétexte pour engager la conversation.

Notez cet article !
Envoi
User Review
5 (3 votes)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *