Que faire à New York en 1 semaine ?

Cet hiver j’ai décidé de réaliser un souhait que j’avais depuis bien longtemps : partir à New York. Entre grandeur et authenticité, la grosse pomme ne m’a pas déçue ! Allez go, je vous emmène avec moi !

Top 7 des choses à faire à New York

J’ai passé 5 jours complets sur place et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est passé à une vitesse folle. Je pense que l’on peut se rendre des dizaines de fois à New York sans ne jamais s’y ennuyer et découvrir de nouvelles choses à chaque fois. Et si vous hésitez encore, je vais vous le prouver !

1. Profiter des plus belles vues de New-York

Autant je ne suis pas très « ville » pour mes voyages, autant New York a cette petite particularité d’être si grandiose que voir la ville de haut est toujours très impressionnant. Plusieurs options s’offrent à vous. Parmi celles-ci, il y a évidemment les fameux Empire State Building et le Top Of The Rock. Mais je vais vous parler ici de ceux que j’ai décidé de faire. Et si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je ne suis pas une grande fan des lieux bondés de touristes.

Bar 65 / Rainbow Room

Ce bar est situé juste en dessous du Top Of The Rock. Quand l’entrée à l’observatoire du Top of the Rock vous coûtera 40$ (50$ à partir de 16h), l’entrée au Bar 65 est… gratuite ! Vous n’aurez qu’à payer votre consommation (10$ la bière pour moi). Vous l’aurez compris, c’est un VRAI bon plan !

Allez-y au moment où le soleil se couche, c’est selon moi le meilleur moment pour voir la ville s’éteindre puis s’illuminer de nouveau lorsque la nuit tombe, c’est vraiment magique. Je vous conseille aussi de réserver car il n’y a pas beaucoup de tables (j’ai réservé la veille au soir directement sur le site).

L’endroit est assez chic mais j’ai vraiment passé un excellent moment à cette table. Je crois que c’est à ce moment là que j’ai réalisé à quel point New York était à la fois imposante et majestueuse. D’ailleurs si vous voulez optimiser vos dépenses, je vous invite à lire mon article sur le budget à prévoir pour un voyage à New York juste ici.

Téléphérique pour Roosevelt Island

Ce téléphérique existe depuis plus de 40 ans et il est aussi bien emprunté par les touristes que par les locaux. Évitez donc les heures de pointe… Nous y avons été vers 13h30 et il n’y avait personne. Enfin pour la petite histoire, il a été construit en France, près de Grenoble 🙂

Pour vous y rendre, rendez-vous sur la rive Est de Manhattan, vous y trouverez alors le téléphérique qui relie cette île à Roosevelt Island. Le trajet ne dure qu’entre 5 et 10 minutes mais vous aurez largement le temps de profiter de la vue : les buildings à perte de vue, les autoroutes en forme de serpent si caractéristiques des États-Unis ou encore l’East River. C’est un point de vue sur New York que je n’avais pas pris l’habitude de voir sur les réseaux sociaux en plus alors ça change !

Encore une fois, c’est un bon plan puisque le trajet est gratuit avec la MetroCard, une raison de plus pour en profiter !

2. Se balader dans Central Park

Bon évidemment, c’est un incontournable. Situé en plein Manhattan, il est le véritable poumon vert de la ville et jouit d’une superficie de plus de 340 hectares. Autant vous dire que si vous voulez visiter le parc de fond en comble, vous en aurez pour un moment !

Me concernant, il faisait si froid (-15°) que je m’y suis baladée seulement une petite heure. Le temps d’aller faire un tour au lac gelé de Jacqueline Kennedy, de profiter du soleil qui était tout de même de la partie (et de me plaindre parce que j’avais froid, aussi). Il doit vraiment faire bon s’y balader et y prendre un pique-nique à l’arrivée des beaux jours. Rien que pour ça, je reviendrai 🙂

C’est vraiment impressionnant de voir un tel espace en plein milieu d’une ville grouillante de monde. New York ne dort jamais, il y a toujours de l’animation, du bruit, des odeurs… Mais dès que l’on met le pied dans Central Park, c’est comme si le temps s’arrêtait. Tout est tellement paisible, calme… On a même eu la chance de voir des écureuils qui avaient réussi à braver le froid pour venir nous dire bonjour.

3. Traverser le Brooklyn Bridge

C’est le pont le plus emblématique de New York mais aussi le plus ancien. D’une longueur de plus de 2km et de quasiment 50 mètres de hauteur, il relie Brooklyn à Manhattan en traversant l’East River. Il se constitue de 2 étages : le premier est réservé aux voitures et le second aux piétons et aux cyclistes, vous avez donc l’embarras du choix !

Nous logions du côté de Brooklyn Heights, à 10 minutes à pieds de l’entrée du pont. Nous avons donc décidé d’aller le traverser à l’aube. La Golden Hour est pour moi le meilleur moment de la journée pour profiter correctement de ce moment. D’une part parce qu’il n’y a personne et que vous aurez le pont pour vous tout seul (sans la horde de touristes qui va avec). Et d’autre part car la lumière du jour qui se lève donne à la pierre de jolis reflets rougeâtres.

Personnellement, j’ai donc choisi de traverser seulement la première partie et de faire demi tour. Il faisait extrêmement froid et ça m’a déjà permis de voir la plus belle partie du pont (qui à mon sens se trouve du côté de Brooklyn).

Nous nous sommes ensuite promenées du côté de Brooklyn, le long de la promenade et à la découverte du quartier DUMBO (qui se trouve à gauche du pont quand on arrive de Manhattan). Je pense que c’est le quartier que j’ai préféré : j’ai adoré l’architecture, les petits cafés, la vue sur Manhattan, l’ambiance qui y règne… Un gros coup de cœur !

 4. Faire du shopping

J’aurais plutôt tendance à dire qu’on est plutôt bien lotis en France et que nous n’avons pas besoin d’aller de l’autre côté de l’Atlantique pour faire du shopping. Mais il faut avouer que certaines marques sont tout de même beaucoup moins chères aux États-Unis. Si vous êtes passionnés de mode, New York va vous combler !

Vous pouvez bien sûr vous rendre sur l’avenue la plus chère du monde, la 5th Avenue, qui regroupe l’ensemble des plus grands magasins (de luxe oui, mais pas seulement). Nous sommes notamment tombées un peu par hasard sur un magasin qui vendait tout un tas de produits entre 1$ et 5$ maximum. C’est notamment là-bas que j’ai acheté toute la nourriture que je voulais ramener en France (Reese’s, M&M’s Peanut Butter etc). De toute façon, peu importe où vous vous baladerez dans NYC, vous trouverez toujours de quoi faire du shopping !

Si vous voulez faire des affaires, rendez-vous dans un des plus grands department store de New York : le Century 21. Il s’agit d’un mall outlet, vous y trouverez toutes les plus grandes marques qui font des déstockages. Attention à ne pas trop vous y perdre car le magasin est à l’image des USA, il est immense. Composé de 7 étages, vous y trouverez forcément votre bonheur ! A titre d’exemple, j’y ai notamment acheté des Levi’s à 30$ (quand on sait qu’ils coûtent plus du double en France, il n’y a pas à réfléchir longtemps). Si vous êtes intéressés par la marque Levi’s, vous pouvez aussi vous rendre dans les magasins OMG Jeans. Les prix sont intéressants mais pas autant qu’au Century 21.

A noter aussi que vous trouverez tout plein de Flea Market un peu partout dans New York. Il s’agit de grands hangars où se regroupent des artistes : petits bijoutiers, décoration, savons, accessoires… Les créations sont toutes uniques, fabriquées main et à des prix vraiment abordables. Vous pourrez notamment en trouver sur Broadway ou au fameux Chelsea Market dont je vous parle un peu plus loin dans cet article.

 5. Admirer la statue de la liberté

Offerte par la France aux États-Unis lors du centenaire de la déclaration d’indépendance, la Statue de la Liberté est aujourd’hui le symbole le plus connu de New York aux yeux du monde. De plus de 46 mètres de hauteur, elle trône sur Liberty Island, une petite île qui se trouve dans la baie de NY.

Personnellement, je ne voyais pas d’intérêt à mettre un pied sur Liberty Island. Voir la statue de la liberté de mes propres yeux, même de loin, me suffisait amplement. Vous commencez à le savoir, je n’aime pas trop les endroits « usine à touristes », j’ai alors opté pour une autre alternative. Tous les jours, 24h/24, un ferry part de Battery Park pour se rendre sur Staten Island et passe tout près de la statue.

La traversée dure environ 25 minutes, vous pouvez très bien vous arrêter sur Staten Island pour visiter ou bien, comme moi, faire demi tour et reprendre le ferry dans l’autre sens. C’est vraiment la meilleure alternative à mon sens étant donné que la traversée est… GRATUITE ! Si vous préférez tout de même opter pour une excursion, sachez qu’il vous faudra débourser en moyenne 18$.

6. Assister à un match de NBA
S’il y a bien une activité que je ne voulais pas louper lors de ce voyage, c’était de vivre un match de NBA. La saison s’étend d’octobre à avril, nous étions donc en plein dedans !
New York compte 2 principales équipes : les Brooklyn Nets (qui jouent au Barclay Center) & les KNICKS (qui jouent au Madison Square Garden). J’ai longuement hésité entre les deux équipes, la première étant mieux classée mais la deuxième plus mythique.. C’est finalement le prix qui m’a décidé.

J’ai donc réservé mes billets sur le site de SuperBillets au prix de 33€ pour un match Brooklyn Nets – Chicago Bulls.

Je m’attendais à ce que le stade soit noir de monde mais finalement, il était si grand qu’il restait pas mal de places disponibles. Pour autant, l’ambiance était bien là : pompom girls, présentatrice, écran géant, distribution de T-shirts, danseurs, jeux concours… Tout ce qu’on peut attendre d’une ambiance purement américaine était réuni ici !

J’ai vraiment passé un super moment. Le match a été ultra serré jusqu’au dénouement final où les Brooklyn Nets ont gagné ! Je ne suis pas une grande fan de basket pourtant, je crois même que c’était le premier vrai match que je voyais de ma vie mais j’ai vraiment adoré !

7. Découvrir les quartiers mythiques de New York
Chaque rue est incontournable à New York. On passe d’un quartier à un autre en un rien de temps et pourtant l’ambiance y est si différente à chaque fois. C’est une facette de la ville que j’adore car on a l’impression de voyager à travers plusieurs villes à l’intérieur de la même métropole.
 
» Chelsea
 

Je vous parlais un peu plus haut du Chelsea Market, qui se trouve, comme son nom l’indique dans le quartier de Chelsea. Mais vous pourrez aussi y trouver bien d’autres choses, notamment la fameuse High Line.

Si vous connaissez la coulée verte à Paris, c’est un peu le même concept. Il s’agit d’une promenade uniquement piétonne surélevée qui offre un point de vue plutôt original sur New York. Elle mesure tout de même plus de 2km de long, alors nous nous sommes seulement concentrées sur le dernier tronçon.

Étant donné que nous l’avons visitée en hiver, je ne vous cache pas que l’endroit devait être nettement moins agréable qu’à toute autre saison. Cela doit être vraiment profitable l’été, sous les arbres pour un pique nique en plein NY, mais à l’écart du tumulte de la ville.

» SoHo

Il s’agit du quartier historique de Manhattan. A l’époque, il regroupait beaucoup d’usines et c’est dans les années 60 que ces vieux immeubles ont commencé à être transformés en loft, en coffee shop ou en galeries d’art. La façade des immeubles est vraiment unique. Pour tout vous dire, je me serais un peu crue dans Friends : des murs en briques, des escaliers de secours à l’extérieur… Bref typiquement Newyorkais, j’adore !

Vous y trouverez aussi de nombreux restaurants un peu bobos, où les prix sont bien moins élevés que vers Central Park. Je vous livre d’ailleurs une super adresse un peu plus haut dans l’article.

» ChinaTown

A quelques rues de SoHo, nous sommes tombées (un peu par hasard) dans le quartier de ChinaTown. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que même si la frontière n’est pas réellement écrite noir sur blanc, on distingue très bien la limite et le changement d’ambiance entre les deux quartiers.

Comme son nom l’indique, il y a une forte concentration de la communauté chinoise dans ce quartier. Nous étions alors quelques jours avant le nouvel an chinois et ChinaTown grouillait déjà de monde dans les rues. L’architecture des bâtiments y est typique de la population qui y vit et il est d’ailleurs très étonnant de se sentir transporté en Chine à ce point !

» Little Italy

Ici aussi, l’ambiance est propre au pays que le quartier représente. Ce ne sont plus les drapeaux américains qui font la loi ici mais les drapeaux Italiens !

Vous y trouverez de nombreux petits restaurants typiques, de petites boutiques arty et ici aussi, de vieux bâtiments Newyorkais. Si vous voulez acheter des souvenirs, je vous conseille aussi ce quartier, bien moins cher que le centre de Manhattan qui est devenu est vrai attrape-touriste.

» Bushwick

Ahhh mon coup de cœur ! Du côté de Brooklyn, rendez vous dans le quartier des artistes : Bushwick. Jusque dans les années 90, ce quartier était un des plus malfamé de New York. Aujourd’hui, même s’il reste assez sale, il n’en reste pas moins un des plus authentique. Des tags pleins les murs, une ambiance un peu ghetto et aucun touriste à l’horizon… Une belle découverte !

Que vous soyez intéressé ou non par le street-art, vous ne pourrez qu’admirer la beauté et la précision de certains tags dont les murs sont remplis, de vraies œuvres d’art ! Pour le découvrir, rendez vous autour de la station de métro de Jefferson Street.

Mes bonnes adresses

Qui dit États-Unis dit malbouffe. Mais comme le gras, c’est la vie, alors on peut se le permettre. Puis de toute façon il faut bien s’accoutumer au pays que l’on visite non ?!

◊ Un bon burger : Shake Shack

Shake Shack est une chaîne de fastfood qui est essentiellement basée à New York. Il est vrai qu’on peut aujourd’hui en trouver à Londres ou à Dubaï mais il serait dommage de passer à côté lors d’un passage dans la Grosse Pomme. A vrai dire, en 1 semaine, on y est même allées 2 fois !

Vous y trouverez essentiellement des burgers et des frites, mais aussi des hot-dogs et des milkshakes (qui sont d’ailleurs excellents). La viande est bonne, les frites croustillantes, le pain légèrement grillé… Vraiment une petite pépite. Comptez environ 14$ pour un burger-frites-boisson.

◊ Tester les meilleurs cookies du monde : Levain Bakery

Bon, c’est officiel, je rêve de ces cookies jours et nuits depuis le jour où je les ai goûtés. J’en avais éééééénormément entendu parler avant mon départ mais pourtant, j’ai tout de même été incroyablement surprise, je ne m’attendais pas à ce que des cookies puissent être aussi bons (non, je n’en fait pas trop) 😀

J’ai opté le cookie chocolat noir & peanut butter et c’était vraiment une petite pépite : les goûts se mélangent parfaitement, on sent aussi bien le chocolat que le beurre de cacahuètes. Ils sont à la fois moelleux et croustillants… Je n’ai qu’un regret, ne pas en avoir rapporté en France !

◊ Manger mexicain : Tacombi Notlita

New York est vrai melting pot culturel, ce qui permet de goûter à toutes les cuisines du monde. Il y a notamment beaucoup de populations d’Amérique du Sud, c’est pour cette raison que je me suis tournée vers ce restaurant. Il est situé à SoHo, dans un ancien hangar complètement refait à neuf pour l’occasion. On y trouve notamment un Combi WW dans lequel a été aménagé une cuisine et une décoration purement mexicaine.

Les plats coûtent entre 3$ et 5$. Vous vous direz sûrement que ce n’est vraiment pas cher mais attention, les plats sont tout petits car ils sont en réalité fait pour être partagés. Nous avons opté pour 5 plats différents et tous étaient vraiment très bons. Les produits sont frais, l’assiette est colorée et l’endroit pourrait donner envie de rester des heures. Tacombi : Validé !

◊ Prendre le goûter : Outro

On a découvert cette adresse un peu par hasard à côté d’Union Square sur Broadway. La petite vitrine qui ne payait pourtant pas de mine nous a donné envie d’entrer. Nous nous y sommes arrêtés seulement pour un goûter mais vous pouvez très bien y déjeuner (j’ai un peu regardé les plats servis sur les autres tables et ça avait l’air vraiment très bon) !

Je vous conseille de tester leur banana bread (3.50$ la part) qui est vraiment excellent. L’endroit est cosy, la décoration épurée… Bref c’est un endroit que je recommanderais les yeux fermés.

◊ Un bon petit déjeuner : John’s Restaurant

On ne pouvait pas quitter l’Amérique sans goûter à ses pancakes. Le Jonh’s Restaurant se trouvait non loin de notre hôtel alors autant en profiter ! A peine après avoir commandé des pancakes aux myrtilles, me voilà avec 3 pancakes dans l’assiette, tous plus gros que la taille de ma tête. Moi qui mange pourtant bien, impossible de terminer.

Vous ne trouverez aucun touriste là-bas, seulement des habitués. C’est sûrement pour cette raison que les serveurs sont aussi speed et du coup, assez désagréables. Mais c’est tout de même une bonne adresse, on s’est régalées (23$ environ pour des pancakes, un jus d’orange pressé et du café en illimité).

Manger équilibré et moins cher : Les deli

Les deli sont une institution à New York, vous en trouverez tous les 15 mètres. Il s’agit de sortes de petites supérettes dans lesquelles vous trouverez de grands buffets : légumes, poissons, viandes, desserts… Il y a de tout !

Le concept ? Vous remplissez votre petite barquette en plastique de tout ce qui vous fait envie puis vous payez au poids. Très prisé des locaux pour la pause déj, la plupart optent pour une barquette à emporter mais vous pouvez très bien vous installer si le deli possède une salle avec des tables. Comptez entre 10-15$ pour une barquette bien remplie.

◊ De grandes halles où manger de tout : Chelsea Market

Un endroit que j’ai adoré ! Le Chelsea Market est un grand marché couvert où l’on peut faire un peu de shopping mais aussi (et surtout) manger des plats du monde entier. Il se compose d’environ 40 commerces et ce qui est bien, c’est que vous n’êtes pas obligé de manger la même chose que votre voisin : vous choisissez le restaurant que vous voulez, et vous pouvez manger sur des tables communes au marché.

Perso j’avais envie de pizzas (comme d’habitude de toute façon) et Marine de ramen. Pour ma part, les pizzas étaient très bonnes, quoique un peu chères (6.50$ la part) mais ça valait le coup. En plus il faisait tellement froid dehors que nous étions aussi contente de nous retrouver au chaud pour manger 🙂

◊ Un cheesecake maison : Sarge’s Delicatessen & Diner

Et enfin, on ne pouvait pas quitter New York sans avoir goûté le fameux cheesecake Newyorkais ! On a jeté notre dévolu chez Sarge’s Delicatessen & Diner où l’on a commandé deux parts : un classique aux fruits rouges et un au peanut butter.

On a un peu regretté de ne pas en avoir pris un pour deux quand on a vu arriver les assiettes : les parts étaient tellement énormes qu’il était impossible de les finir (vraiment, je vous mets au défi) ! Au delà de ça, c’était vraiment excellent.

Mon itinéraire

Comme je vous le disais, je suis arrivée le lundi soir et suis repartie le samedi soir, soit 5 jours pleins sur place. J’ai pensé qu’un petit zoom sur les activités que j’ai pu faire jour par jour pourrait vous intéresser, j’espère donc que ça vous plaira et que ça pourra vous aider !

Comme vous pouvez le voir, on peut faire déjà beaucoup de choses à New York en quelques jours. On a pu faire tout ce qu’on avait prévu, sans se presser et à notre rythme. J’espère que ça pourra vous inspirer 🙂

Vous l’avez compris, j’ai adoré New York. C’est vrai que c’est une ville qui fait rêver mais elle s’est révélée être même bien au-delà de mes espérances. Grandeur, magnificence, architecture mythique… on ne sait plus où donner de la tête lorsque l’on se balade dans les rues.

J’espère que cet article pourra vous aider à planifier votre future escapade Newyorkaise. Dans tous les cas, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire sous cet article et je vous répondrai 🙂

Notez cet article !
Envoi
User Review
4.5 (12 votes)

Vous aimerez aussi...

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *