Roadtrip à Cuba : conseils, itinéraire et budget

Des voitures anciennes, de la salsa, des cubains qui dansent à chaque coin de rue, le sourire et le cigare aux lèvres… Voici mes conseils pour bien organiser votre roadtrip à Cuba, mes coups de cœur et mes bonnes adresses.

Partie avec mon backpack, mon copain et mes billets d’avion, me voici arrivée, déterminée à profiter des plages, de la beauté des villes et de toute l’authenticité cubaine dont on m’a toujours parlé.

Cuba, pays si petit mais à l’Histoire si grande. Une île qui m’a beaucoup appris en si peu de temps, de par ses habitants mais aussi de par sa culture et ses traditions. Bref, un beau voyage que je conseillerais à tous : en famille, en couples ou entre amis !

Itinéraire d’un roadtrip de 3 semaines à Cuba

En 3 semaines, j’aurais eu le temps de visiter toute l’île. Mais je suis plutôt une adepte du slow travel et j’ai donc décidé de me concentrer sur la partie ouest de l’île, entre Viñales et Trinidad. Il faut savoir que même si les distances semblent raisonnables sur la carte, les routes sont plutôt en mauvais état, les voitures aussi, et l’éclairage est mal en point. Ce qui peut parfois largement rallonger les temps de trajets. Nous avons majoritairement voyagé en taxis collectifs et en bus.

Pour les bus, nous avons à chaque fois choisi la compagnie Viazul, qui est la compagnie de référence pour les touristes mais aussi pour les locaux les plus aisés. Il paraît qu’en haute saison il faut réserver plusieurs jours à l’avance. Nous sommes partis au mois de juin donc nous n’avons pas eu ce problème. Quant aux taxis collectifs, pas de panique, ils vous trouveront avant que vous n’ayez le temps de les chercher ! Si ce n’est pas dans les rues, vous pouvez toujours demander conseil à la personne qui vous héberge.

◊ La Havane ◊

Notre roadtrip commence par un atterrissage à l’aéroport de La Havane où nous resterons 2 jours. C’est à mon sens suffisant pour s’imprégner de l’ambiance et visiter la capitale. De toute façon, nous savions que nous y retournerions à la fin pour notre vol retour. Si vous voulez en savoir plus sur ce qu’il y a faire à la Havane, où dormir etc, je vous invite à aller voir l’article dédié ici.

La Havane est vraiment l’incontournable pour découvrir la culture cubaine. Dès notre arrivée, nous trouvons une décapotable rose qui viendra nous chercher pour nous emmener dans notre casa particular. Un moment unique. Bref, j’ai adoré cette ville, elle est pour moi unique au monde !

◊ Playa Larga ◊

Nous filons ensuite en taxi collectif à Playa Larga (25CUC – 21€) car nous avions vu qu’il s’agissait d’un des meilleurs spot de snorkeling de Cuba. Nous partagerons notre taxi avec deux autres français expatriés au Mexique avec qui nous aurons plus tard l’occasion de partager de jolis moments (la plupart du temps autour d’une bouteille de Rhum… C’est Cuba en même temps, on n’a pas eu le choix vous savez) !

Malheureusement pour nous, une tempête a eu lieu la semaine dernière et l’eau est très trouble, on ne voit pas à 5 mètres… Nous y resterons donc seulement 2 jours. Heureusement, nous logeons dans un endroit paradisiaque, chez une femme souriante et très accueillante.

Nous en profitons tout de même pour faire une excursion vers la Cueva de los Peces : la plus grande Cenotte de Cuba (70 mètres de profondeur). Un bon moment, rafraichissant et dépaysant ! Nous profitons jusqu’au bout des petits déjeuners face à la mer, des balades sur la plage et des rencontres avec les locaux sur la place principale (préparez-vous d’ailleurs à parler football, les Cubains adorent ça et ont quasiment tous un maillot de Messi ou de C.Ronaldo).

Je pense que Playa Larga doit être un endroit paradisiaque dès lors que la météo est plus clémente. Nous n’avons pas eu de chance, et même si c’était une étape reposante et malgré tout agréable, nous n’avons pas pu en profiter pleinement.

◊ Trinidad ◊

Nous partons donc vite vers Trinidad (taxi collectif : 15 CUC – 12€). C’est là mon plus gros coup de cœur du voyage : une ville encore dans son jus, authentique, colorée, vivante… J’ai adoré la ville et ses alentours. Si vous voulez en savoir davantage sur mon séjour à Trinidad (conseils, budget, où loger, que faire et que voir), c’est par ici !

Nous y restons 3 jours, pour ensuite partir en excursion de 3 jours à Cayo Guillermo, puis retour à Trinidad pour 3 jours. Oui je sais, ça parait compliqué mais en fait pas tant que ça 🙂 En fait, lorsque nous avons planifié ce roadtrip depuis la France, nous voulions absolument aller à Cayo Guillermo, cela semblait vraiment paradisiaque. Le problème c’est que c’était vraiment hors budget. Il nous fallait dépenser au moins 150€ rien qu’en transport… Impossible. Nous avions donc abandonné l’idée, jusqu’à ce que nous passions devant l’agence Cubatur de Trinidad.

◊ Cayo Guillermo ◊

L’agence proposait une excursion de 3 jours à Cayo Guillermo (200CUC par personne tout compris – 172€) : 3 jours en hôtel club, en pension complète, transport depuis/vers Trinidad inclus. La belle affaire ! Nous n’avons pas réfléchi longtemps, nous avons dégainé nos cartes et 2 jours plus tard nous étions en route pour Cayo Guillermo !

En toute honnêteté, si c’était à refaire, je ne sais pas si je le referais,  je ne suis vraiment pas fan du concept « tout inclus ». Pas de partage, pas de rencontre, pas de découverte, aucune authenticité… seulement une musique commerciale en fond sonore toute la journée, des torrents de bière et de nourriture ingurgités par de riches inconscients, ignorants de tout ce qui se passe autour et préférant débourser l’équivalent d’un salaire mensuel cubain dans une nuit dans une de ces chambres d’hôtel. Bref, vous l’avez compris, même si cela a été reposant, ce n’est pas du tout ma façon de voyager.

◊ Retour à Trinidad ◊

Après ces 3 jours à Cayo Guillermo, nous voilà de retour à Trinidad. Nous sommes heureux d’être de retour dans la réalité cubaine. Et il y a tant à voir aux alentours, 6 jours sur place ne sont finalement pas de trop ! Je vous raconte notre séjour à Trinidad juste ici.

Nous partirons notamment à la découverte du Parc National de Topes de Collantes avec ses cascades et ses randonnées au milieu des montagnes, à Playa Ancon, une petite plage paradisiaque, et nous perdre dans les petites ruelles pavées de cette jolie ville.

◊ Varadero ◊

Pour rejoindre Varadero, nous optons cette fois pour le bus Viazul (20CUC – 17€). Cette compagnie dessert la plupart des villes cubaines, et même si les temps de trajets sont souvent plus longs, le rapport qualité/prix est tout à fait intéressant. Nous resterons 1 semaine à Varadero avec au programme : farniente, repos et plages de rêve.

J’avais entendu beaucoup de choses sur Varadero : trop touristique, des buildings à perte de vue etc… Je n’ai qu’un conseil : choisissez de loger dans le village cubain (autour de la Calle 45). Cela reste balnéaire mais sur la plage, vous y retrouverez l’authenticité à la cubaine, et aucun hôtel à l’horizon . On m’a même appris à danser la salsa autour d’une bouteille de Rhum sur cette plage !

Enfin vous l’aurez compris, pour moi Varadero ce sont les plus belles plages de l’île, qui s’étendent à perte de vue : idéales pour se reposer en plein roadtrip ! Ce sont vraiment les paysages que l’on s’attend à trouver en venant à Cuba. Mais attention, qui dit touristique, dit plus d’arnaques. Un petit exemple, vous allez comprendre. Nous allions tous les jours acheter de l’eau au supermarché de Varadero. Au bout de quelques jours, nous constatons que la bouteille d’eau n’a jamais le même prix (de 0.70cts certains jours, elle nous était parfois facturée jusqu’à 1.50CUC). Jusqu’au jour où, pour 2 paquets de gâteaux et une bouteille d’eau, la caissière nous demande 7CUC (environ 6€… pour des gâteaux et de l’eau) !! Nous commençons donc à lui dire que non, ce n’est pas possible, que nous l’avons vue biper une bouteille de Rhum avant de passer nos articles et que nous ne paierons pas. Et là comme par magie, la facture est descendue à 2CUC. Donc soyez attentifs !

Nous ferons aussi une excursion pour faire du snorkeling à Playa Coral, très sympa si vous restez quelques jours : des dizaines de poissons multicolores nagent près de vous. Sur le retour nous nous arrêterons à la Cueva Saturno, une cave avec une piscine naturelle : un stop très rafraichissant ! L’excursion nous a coûté 36 CUC (31€), c’est assez cher pour ce que c’est. J’avoue avoir trouvé cette demie journée sympa mais pour ce prix là, je m’attendais à mieux.

◊ Viñales ◊

Encore une fois, pour rejoindre Viñales, nous optons pour les bus Viazul (22CUC – 19€). Un peu long car le bus transite par La Havane mais vraiment rentable. J’ai adoré cette étape, nous y sommes restés 5 jours mais j’aurais pu y rester encore quelques jours tellement je m’y sentais bien.

Bien que le village soit devenu assez touristique, on ne peut qu’admirer la beauté de la nature, de ses champs de tabac, de ses randonnées à cheval… On y trouve même de magnifiques presqu’îles sur la côte. Pour tout savoir de Viñales, rendez-vous ici.

◊ Retour à La Havane ◊

Nous rentrons donc à La Havane la veille de notre vol retour (taxi collectif 10CUC – 8€). Cela nous laissera suffisamment de temps pour visiter le Centro Habana (quartier populaire de La Havane) et se balader sur le Malecon au coucher du soleil.

Budget d’un roadtrip à Cuba

Je pré-établi toujours mon budget avant de partir quelque part. Ça évite de se faire avoir sur place, de ne pas avoir de mauvaise surprise, et bien souvent, de faire des économies. Nous sommes donc partis avec un budget de 1500€ pour 3 semaines (sans compter les billets d’avion). Au final, nous avons dépensé beaucoup moins. Voici ce que nous avons donc dépensé, classé par poste de dépense.

J’ai réussi à avoir un billet d’avion à 483€ A/R, que j’ai acheté plus de 6 mois à l’avance. J’utilise toujours le site Skyscanner pour trouver mon billet au meilleur prix. Pour le reste, j’ai dépensé 880€ sur place, soit beaucoup moins que ce que j’avais prévu.

A noter : Nous sommes partis sans rien réserver à l’avance, cela nous a permis de négocier les prix des logements (d’au moins 5€ par nuit), une somme non négligeable. Et pareil pour les transports (taxis collectifs).

Conseils et astuces

L’argent

Il existe 2 monnaies à Cuba : le CUC (monnaie pour les touristes) et le CUP (monnaie pour les locaux). Les CUP sont 25 fois moins chers que les CUC. En gros, 1€ = 1.15 CUC = 30.60CUP… Vous suivez ?! Il est donc beaucoup plus intéressant de payer en CUP qu’en CUC.

Prix en CUP (0.33€ le sandwich jambon/fromage)

Mon conseil : A l’arrivée, changez vos euros en CUC. Puis changez une partie de cet argent en CUP, vous pouvez le faire dans les bureaux de change classiques. Cela vous permettra de payer vos repas 25 fois moins chers. Pour cela il vous suffira de trouver des restaurants (la plupart du temps non touristiques) dont le menu est affiché en CUP.

Le logement

Je vous conseille à 100% de choisir de loger en casa particular. Vous serez logés directement chez les cubains, pour un prix très raisonnable et la plupart du temps pour un rapport qualité/prix largement équivalent à de petits hôtels.

Surtout, vous pourrez profiter de l’ambiance cubaine, vous imprégner de vie des locaux et faire de belles rencontres. Et ça, c’est le plus important. Les cubains ont tellement à partager qu’il serait dommage de ne pas en profiter pour se fondre dans les familles et en apprendre sur leurs habitudes et leurs coutumes.

Internet

Ahhhh Internet à Cuba, c’est toute une aventure ! Il vous faudra d’abord trouver un magasin ETECSA pour acheter une carte d’accès au Wifi. Il existe 3 types de cartes, pour chacune 1CUC de l’heure (cartes de 1h, 2h ou 5h). J’ai personnellement opté pour la carte de 5h.

Ensuite, il vous faudra trouver un point Wifi, chaque ville en possède au moins un, la plupart du temps dans les parcs ou sur les places publiques. A vrai dire, dès que vous voyez un attroupement de jeunes le nez sur leur téléphone, vous pouvez être sûrs qu’il s’agit d’un endroit avec Internet.

——

C’était pour moi un voyage hors du commun, qui est passé à une vitesse folle. Cuba m’a beaucoup appris et m’a enrichit le cœur.

J’ai parcouru 1700km. J’ai logé dans la maison de 6 familles différentes. J’ai appris à danser la salsa sur une des plus belle plage des Caraïbes. J’ai rencontré des gens que je n’aurais jamais pu rencontrer en France. J’ai chanté Hasta Siempre une vingtaine de fois et au moins autant de fois écouté Chan Chan joué à la guitare. J’ai vu des plages, des montagnes, des cascades et des grottes, tout ça sur la même île. J’ai bu des dizaines de Cuba Libre et fumé un cigare au milieu des mogotes.

Cuba, je t’ai vécue à 100%. J’ai découvert un pays riche de sa culture et de ses traditions. Un pays qui vit, qui rit et danse à chaque coin de rue. Un pays qui a encore beaucoup de chemin à parcourir mais qui n’a besoin de rien de plus. Merci Cuba, tout était trop court mais tout était trop beau.

Notez cet article !
Envoi
User Review
5 (4 votes)

Vous aimerez aussi...

2 commentaires

  1. Merci pour ce blog qui m’a fait voyager à Cuba. J’ai adoré les photos du coucher de soleil à Vinales, et toutes les explications sur Cuba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *