Roadtrip dans les Pouilles : infos pratiques et budget

Location de voiture, budget, logements, bonnes adresses, infos pratiques… Tout ce qu’il vous faut pour bien préparer votre roadtrip dans les Pouilles et partir à la découverte de cette région en quelques jours !

Infos pratiques

J’ai fait ce roadtrip fin mai – début juin. C’est une période que je vous conseille particulièrement : très peu de touristes et il a fait beau et chaud pendant toute la durée du séjour. La région n’est de toute façon pas encore trop assaillie par le tourisme alors c’est le moment d’y foncer ! Je vous raconte tout mon itinéraire dans les Pouilles dans mon article dédié.

Comment se rendre dans les Pouilles ?

L’aéroport le plus accessible depuis la France est l’aéroport de Bari (environ 2h30 de vol depuis Paris). Il est desservi par toutes les compagnies comme Ryanair, Alitalia ou bien EasyJet. Les prix varient généralement entre 90 et 170€ mais si vous vous débrouillez bien vous pourrez parfois trouver des billets allant jusqu’à 50€ A/R !

Me concernant je suis partie à Bari depuis Santorin, le billet m’a coûté 29 euros. Bon, c’était sans compter la gentillesse de l’hôtesse de terre qui m’a facturé mon bagage cabine 60 euros car il dépassait d’un centimètre du gabarit. Niveau ratio prix du billet-prix du bagage cabine on est au top, merci Volotea !

Comment se déplacer dans les Pouilles ?

Le roadtrip évidemment, c’est ça la vraie liberté ! J’avais loué une voiture à récupérer directement à l’aéroport de Bari. Pour mes réservations je passe toujours par le comparateur Liligo. J’ai donc loué une voiture pour 4 jours chez Europcar et le tout m’a coûté 35 euros. Et la meilleure surprise a été en arrivant à l’aéroport, nous avons eu droit à une Fiat 500… J’aime beaucoup trop le cliché du roadtrip en Italie à bord d’une Fiat 500 ! Bref, j’étais aux anges !

Petit disclaimer avant tout, attention sur la route. Les Italiens conduisent vite. Je me fais très rarement doubler en France mais là c’était vraiment l’inverse. Aussi, sur l’autoroute les voies d’accélération et de décélération sont toutes petites, c’est dangereux lorsque l’on ne s’y attend pas.

Bonnes adresses dans les Pouilles

La nourriture Italienne et moi, cette grande histoire d’amour ! Les pizzas, les pâtes, les paninis, le Spritz… Sûrement la meilleure gastronomique du monde à mes yeux ! Dans les Pouilles, les spécialités sont nombreuses : la burrata (ma passion), l’huile d’olive, les fromages… de quoi se régaler !

La Pescaria à Polignano a Mare

Ici, la grande spécialité ce sont les Panini au thon cru. Je suis de celles qui n’aiment pas le poisson cru… mais n’ayez crainte, c’est une pure merveille gustative ! Du pesto, du tartare de thon, de l’huile d’olive, de la burrata et des tomates fraiches. Miam !

Pour ce Panini, comptez 8€. Le lieu est principalement fréquenté par les locaux, l’endroit est cosy et on sent la chaleur humaine italienne dès que l’on passe le pas de la porte. Bref, adresse validée à 200% !

Bar Ruggieri Di Ruggieri Natale à Vieste

Évidemment, impossible de quitter l’Italie sans entrer dans une gelateria ! Je vous présente donc le Ruggieri, où les glaces sont vraiment excellentes ! Le choix est large : cela va des goûts les plus classiques aux goûts les plus audacieux. Vous y trouverez forcément votre bonheur !

Côté portefeuille, pas de panique, c’est largement abordable ! Pour une cup 2 boules nous avons payé 2.50€. Autant vous dire que c’est bien moins cher qu’en France !

La Risacca à Capitolo

Nous avons découvert ce lieu totalement par hasard et quelle bonne surprise ! Nous n’y avons pris qu’un café : un bon cappuccino Italien mais pour avoir vu les assiettes autour de moi, tout avait l’air vraiment excellent. Le lieu est absolument superbe avec une terrasse qui s’avance vers la mer, la vue est à couper le souffle !

C’est un endroit sans chichi ou il fait bon s’arrêter. Ici on travaille en famille et sur plusieurs générations ! Pietro, le propriétaire, est un homme adorable, souriant et vraiment accueillant. J’ai passé un excellent moment là-bas !

Grottino Food Factory à Vieste

C’est ici que je vous conseille d’acheter vos souvenirs (oui car chez moi les souvenirs, c’est toujours à boire ou à manger 😀 ) La propriétaire de ce lieu est une fermière du coin qui est vraiment adorable. Elle produit elle même tout le fromage se trouvant dans sa boutique et vend d’autres produits locaux et artisanaux tels que des olives ou bien des tomates confites.

Les prix sont raisonnables. Pour une grosse portion de fromage, j’ai payé 13€. Vous pouvez tout goûter sur place histoire d’être sûr de votre choix !

Pizzeria Da Donato à Santo Spirito

Je ne vais pas y aller par 4 chemins : une des meilleures pizzas de ma vie ! Mais parlons d’abord du lieu : une petite salle qui ne paye pas de mine, il faut connaître l’endroit pour s’y arrêter et c’est d’ailleurs pour ça qu’il n’est fréquenté que par des locaux. Je vous conseille de commander à emporter pour que vous puissiez la déguster sur un banc face au port. Pour cela, il vous faudra noter votre commande sur un petit bloc-note puis sagement attendre que cela soit prêt.

Photo : Portnovi Models

Le choix est très large, la carte est belle avec des pizzas très originales. Comptez entre 8€ et 14€ la pizza. J’ai opté pour une 4 fromages qui était vraiment excellente (et je pèse mes mots).

Borgo Antigo Bistrot à Ostuni

Il s’agit d’un bar situé dans les hauteurs d’Ostuni, la vue sur la vallée y est imprenable. Je vous conseille d’y aller en fin de journée pour profiter du coucher du soleil. L’ambiance y est décontractée, la terrasse est décorée avec goût et l’équipe est adorable.

Nous avions choisi de prendre des Spritz (comptez 7€  le cocktail) et ils étaient vraiment excellents. Servis avec des olives, du fromages et des gâteaux apéros, le top !

Où loger dans les Pouilles ?

Si vous avez bien suivi, j’ai logé chaque nuit dans un logement différent : à Polignano a Mare, à Ostuni, à Vieste et à Bari. J’ai à chaque fois choisi une chambre chez l’habitant, ce qui est très répandu en Italie. Ce n’est pas du tout le même système qu’en France : il s’agit davantage de chambres d’hôtels gérées par des particuliers. D’ailleurs vous avez -15€ de réduction sur votre prochaine réservation Booking en passant par mon lien alors profitez-en !

Si vous préférez les hôtels alors il faudra allonger la note. Car si les chambres d’hôtes sont plutôt bon marché en Italie, c’est loin d’être le cas pour les gros hôtels. Sachez aussi que même en choisissant un logement chez l’habitant, bon nombre d’entre eux possède des équipements et une offre équivalente à ce que pourrait vous offrir un hôtel (piscine, petit déjeuner, etc.)

A Pochi Passi, Polignano a Mare

Un B&B à la décoration très soignée, très bien placé à 2 pas de la vieille ville et un accueil très chaleureux, mon coup de cœur de ce voyage ! Nous avons payé 55€/nuit.

Le Tre Volte, Ostuni

Un appartement en plein centre historique qui contient tout le confort nécessaire : cuisine, 2 chambres, salle commune et salle de bain. Nous en avons eu pour 40€/nuit.

B&B Teta, Vieste

Les 3 gros « + » de ce B&B ? L’accueil chaleureux de Francesco, la vue à couper le souffle depuis la terrasse et le petit déjeuner qui était excellent. Pour 50€/nuit, tout était vraiment parfait !

La Casa Particular, Bari

Si vous cherchez un logement près de l’aéroport, c’est ici qu’il faut aller ! Un gros bigup à notre hôte qui a été de très bons conseils du début à la fin ! Nous avons payé 55€/nuit.

J’ai aimé tous les logements dans lesquels j’ai séjourné. Pour un voyage à 2 (ou plus), les prix sont vraiment raisonnables, surtout pour les services offerts, tels que le petit déjeuner qui était inclus dans la plupart de nos réservations. 

Budget pour 3 jours dans les Pouilles

La question du budget est toujours un peu délicate. Comme je l’explique souvent sur ce blog, il dépend pour beaucoup de votre façon de voyager et pourra fluctuer à la hausse ou à la baisse selon vos priorités. Pour ma part, ces 3 jours x 4 nuits m’ont coûté moins de 250€ (hors billet d’avion). Vous le voyez, les Pouilles restent donc encore une région bon marché. Attention cependant, comme je vous le disais plus haut, je ne suis pas partie en haute saison. Pour avoir beaucoup parlé avec des locaux, les prix augmentent fortement en plein été. Pour exemple, j’ai pu me garer dans le centre historique de Vieste gratuitement. Tandis qu’à partir de mi-juin, le centre est fermé à la circulation. Ce qui par conséquent vous oblige à vous garer sur des places payantes. Bref, comme d’habitude, je vous mets le détail juste en dessous :

Une nourriture excellente, un pouvoir d’achat plus élevé qu’en France, accessible facilement… Qu’attendez-vous pour partir à la découverte cette région de l’Italie ?! Je vous conseille de lire mon récit de voyage sur les Pouilles : que faire en 3 jours, détaillé jour par jour, j’espère qu’il pourra vous donner envie de partir 😉

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *