Visiter les Pouilles en 3 jours : itinéraire

La région des Pouilles en Italie regorge de petits villages authentiques et de paysages naturels à couper le souffle. Je vous emmène avec moi découvrir ce petit bijou encore trop peu connu.

Jour 1 : De Polignano a Mare à Ostuni

Notre avons atterri à Bari en fin de journée et n’avions pas prévu d’y passer la nuit étant donné que nous allions y retourner à la fin du séjour. Nous avons donc directement pris la route vers Polignano a Mare où nous avons passé la nuit. Nous arrivons donc à Polignano a Mare assez tard, juste le temps de manger un bout et d’aller nous coucher, une grosse journée nous attend dès le lendemain. Je vous donne dans mon précédent article tous les noms des logements où j’ai séjourné.

Polignano a Mare

Ça a été le premier village que nous avons visité lors de ce séjour mais cela restera mon préféré. Un vrai coup de cœur. Le centre historique est magnifique : un dédale de petites ruelles escarpées, le linge qui sèche aux fenêtres et les petits papis-mamies qui guettent l’animation des rues depuis le pas de leur porte. Un vrai village Italien comme je les aime. Je vous conseille de vous rendre Piazza Dell’orologio puis de vous perdre dans les ruelles sans but réel. Les rues du centre historique sont principalement constituées de vieilles pierres, d’arches, de pavés… mais elles sont toujours extrêmement bien décorées de plantes et de fleurs… c’est vraiment magnifique !

Je vous conseille ensuite de continuer vers la plage Lama Monachile Cala Porto (en passant par le Ponte Borbonico di Lama) qui constitue l’une des attractions principales du village. Non pas pour lézarder au soleil ou pour se baigner mais pour la manière dont elle a été agencée. La mer est bordée par d’immenses falaises de calcaire. Les maisons ont été construites directement dans la roche et on a plutôt du mal à s’imaginer vivre là-dedans. Mais il faut avouer que cela donne au paysage un côté vraiment atypique. Comme si d’un côté ces falaises faisaient tout pour rejoindre la mer tandis que de l’autre, l’homme faisait tout pour se les approprier.

Côté bonnes adresses, passage obligatoire à La Pescaria, elle nous a été conseillée par notre hôte dès notre arrivée et on comprend pourquoi. Je vous en parle plus en détails dans mon article consacré aux bonnes adresses dans les Pouilles. 

Monopoli

Après cette matinée à Polignano a Mare nous prenons la direction de Monopoli. Ne prenez pas peur en arrivant dans le centre ville, ce n’est pas vraiment joli alors passez votre chemin et rendez-vous directement sur le port. Il est lui-même bordé par le village historique, vous n’aurez ensuite aucun mal à trouver de quoi en prendre plein les yeux, croyez-moi !

Arrivées au port, nous constatons qu’il est en réalité fortifié, ce qui lui donne un côté encore plus atypique. Les pêcheurs vendent leur poisson frais à même le bateau tandis que les enfants jouent sur la place principale. J’ai adoré l’ambiance de ce lieu, un vrai village de pêcheur où l’on ressent encore l’authenticité qui devait déjà y régner avant l’arrivée du tourisme. N’hésitez pas à vous balader le long des remparts qui bordent la ville pour profiter des nombreux points de vues qui longent la mer, la couleur de l’eau est tout simplement incroyable !

Ensuite direction le centre historique : le Paese Vecchio. Encore une fois, de jolies petites rues pavées, des édifices religieux et de somptueux palais se mêlent aux restaurants et aux glaciers qui bordent les places. Les bâtiments ne semblent pas restaurés et sont encore dans leur jus mais cela leur donne un côté vraiment authentique. J’ai adoré ce village où le temps semblait s’être arrêté, un vrai petit joyaux !

Capitolo

A 10 minutes de route de Monopoli, nous hésitions à nous arrêter. Puis j’ai finalement bifurqué au dernier moment vers le petit village de Capitolo et HEUREUSEMENT ! Cela aurait été dommage de louper ça, vraiment. Nous nous sommes garées un peu au hasard, face à la mer. Aussitôt, Pietro a voulu que nous venions faire des photos depuis son restaurant : La Risacca. C’était un endroit magnifique et cet homme était d’une immense gentillesse.

La mer est splendide, des reflets bleutés de toute beauté et un calme absolu. J’ai aperçu plusieurs grandes plages dans les environs donc si vous cherchez des endroits où venir vous baigner l’été, c’est ici qu’il faut venir !!

Ostuni

Nous avions réservé notre deuxième nuit à Ostuni et avons donc consacré la fin de notre journée à la visite de cette ville. Rien que la route pour accéder à Ostuni est sublime : bordée d’oliviers et de vieilles masseria tout du long (ce sont les fermes où est produite l’huile d’olive). Le village est situé en haut d’une colline, ce qui lui donne un petit côté surréaliste. Je vous conseille de vous garer dès votre arrivée à l’entrée d’Ostuni. Tous les parkings et la plupart des rues du centre-ville sont payants.

Ensuite direction le centre historique en passant par le Duomo di Ostuni. La ville est aussi appelée « La Citta Blanca », autrement dit la ville blanche. Je ne vais pas vous faire de dessin mais c’est vrai que tout le centre est constitué de petites ruelles immaculées, égayées par de jolies compositions florales par ci par là. La rue principale regorge de petites boutiques de souvenirs, de restaurants et de bars mais je vous conseille de prendre les perpendiculaires. Les ruelles sont désertes et vraiment très belles. Les murs des maisons sont blanchis à la chaux, ce qui avait pour but à l’époque d’apporter un peu de lumière dans ces ruelles très étroites.

Concernant les incontournables, ne manquez pas la cathédrale et le Palazzo Vescovile, qui restent de véritables joyaux de l’architecture italienne. Passez aussi par la Piazza della Liberta qui marque l’entrée de la ville et concentre de très beaux bâtiments. 

Jour 2 : De Ostuni à Vieste

Départ très matinal ce matin-là car nous voulions arriver à Alberobello avant les bus de touristes (qui arrivent généralement vers 10 heures). Nous partons donc d’Ostuni un peu avant 8 heures pour y être une petite heure plus tard.

Alberobello

C’est ce village qui avait attisé ma curiosité lorsque j’avais vu des images des Pouilles sur Internet. Connu pour ses trulli, le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Tout d’abord, petit point historique pour comprendre en quoi ce village est si spécial. Les trulli (trullo au singulier) sont de petites maisons circulaires construites à la chaux et aux toits coniques. Sur ces derniers sont généralement peint un symbole qui a pour légende de protéger les habitants du trullo en question. Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille le site de Voyage Tips qui est très bien construit.

Ma première surprise en arrivant à Alberobello a été la taille du village, qui est finalement assez étendu. Je vous conseille principalement 2 quartiers, qui comptent à eux seuls plus de 1500 trulli. Premièrement, le quartier Monti, qui est le plus touristique mais le mieux conservé. Ici, la majorité de ces petites maisons ont été reconverties en hôtels ou en boutiques de souvenirs. Ils sont joliment décorés et incroyablement bien conservés. Ensuite, filez vers le quartier Aia Piccola, le plus authentique. Les bâtiments sont en bien moins bon état, certains trulli sont encore habités par des locaux mais dans ce quartier il est plus facile de s’imprégner de l’ambiance qu’il pouvait y avoir à l’époque.

Attention tout de même, selon l’heure à laquelle vous venez, vous ne profiterez pas du village de la même manière. Je vous conseille vraiment de venir tôt le matin ou en toute fin de journée. Et pourquoi ne pas passer la nuit dans un de ces fameux trulli ?! Comptez 2 petites heures pour visiter ce village comme il se doit.

Le Parc du Gargano

Le Parc du Gargano est le plus grand parc naturel d’Italie : des paysages à couper le souffle, au milieu des montagnes et la mer à perte de vue. Il se compose de grottes marines, d’immenses falaises de calcaire et d’une flore méditerranéenne. Nous avions pour but de nous rendre à Vieste, un petit village situé tout au bout du parc. Attention si vous empruntez cette route : il s’agit d’une route de montagne, les virages sont dangereux et les lacets plutôt serrés.

Nous nous sommes d’abord arrêtées à Manfredonia mais honnêtement je n’y ai pas vraiment trouvé d’intérêt. Nous avons donc pris la route vers la côte. Si vous voulez faire de petits stops en chemin (chose que je vous conseille très fortement), il existe de nombreux lieux remarquables. Les plages de Mattinata et de Pugnochiuso notamment sont très jolies. Autre arrêt incontournable : la Torre di San Felice qui offre une vue magnifique sur la baie et sur diverses grottes marines. En toute honnêteté, nous nous sommes arrêtées au moins 5 ou 6 fois en chemin, pour profiter des paysages merveilleux qu’offre le parc. Si vous avez plus de temps que moi, vous pourrez même faire des randonnées, elles ont toutes l’air sublimes.

Nous arriverons à Vieste en milieu de matinée. La promenade est entièrement aménagée de plages privées et de camping. Tout était désert à cette période de l’année mais j’imagine qu’en plein été cela doit être bien différent.

Jour 3 : De Vieste à Bari

Nous avons passé une bonne partie de la journée à visiter la vieille ville de Vieste. Un incontournable pour une roadtrip dans les Pouilles réussi !

Vieste

La ville de Vieste était autrefois un village de pêcheur qui a attisé au fil des années la curiosité des touristes. Son quartier médiéval, construit autour du château est constitué de petites ruelles étroites, d’escaliers escarpés et de remparts impressionnants. Depuis le château, vous pourrez avoir une jolie vue sur toute la vallée et les montagnes qui entourent la ville. La vieille ville regroupe quand à elle de jolis restaurants nichés dans la pierre et de petites boutiques typiques. C’est notamment ici que nous avons acheté du fromage pour le ramener en France. Je vous conseille une excellente adresse juste ici, tenue par une habitante locale qui possède une ferme dans le parc du Gargano. 

Une des curiosité de la ville, c’est surtout cette jetée rocheuse qui s’avance vers la mer. Dans laquelle des habitations ont été construites à même la roche. Cet éperon accueille aussi l’église de San Francesco. Pour avoir une jolie vue sur ce lieu remarquable, direction la côte (aux alentours de la Via Judeca). Vous pourrez même descendre sur le banc de sable en bas de ces immenses falaises… Moment magique garanti !

Autre incontournable à Vieste : les grottes marines ! Trois heures de balade en bateau le long des côtes du Parc du Gargano. Au-delà des 3-4 grottes marines dans lesquelles le bateau vous fera entrer, on profite aussi des paysages qu’offre la balade. Des falaises majestueuses, des bancs de sables fin, une forêt habillant les montagnes… Pendant 3h on en prend plein les yeux ! De plus, les guides sont très intéressants et sauront vous conter l’histoire de cette région, remplie de légendes et de mystères. Pour cette excursion, nous sommes passées par le bâteau Désirée et avons payé 23€ par personne.

Bari

Nous prendrons la route en tout début d’après-midi pour Bari. Notre avion nous attends très tôt dès le lendemain matin. Nous avons donc prévu de consacrer la fin de notre journée à la visite de la capitale des Pouilles.

Avec plus de 325 000 habitants, Bari est la plus grande ville de la région. Hormis le centre historique, les alentours sont principalement constitués de béton et manquent à mon sens d’intérêt. J’avais fouillé pas mal de sites avant de partir, et tous parlaient d’une ville sans aucun charme. Et bien c’est faux ! J’ai même trouvé que pour une ville aussi grande, le quartier Bari Vecchia était plutôt mignon ! Construit autour de la forteresse et de son château, les petites ruelles se parcourent très facilement. Vous y trouverez de nombreuses basiliques, dont la fameuse basilique San Nicola qui est tout simplement grandiose. Mais aussi de beaux bâtiments tels que la pinacothèque provinciale Corrado Giaquinto ou bien le château Svevo.

Notre logement était situé à quelques kilomètres du centre, proche de l’aéroport. Donc si vous avez un moment je vous conseille aussi de passer quelques heures à Santo Spirito (à une demie-heure du centre-ville). Loin de l’agitation touristique, ce petit port de pêche s’anime dès que la nuit tombe. On y retrouve toute l’authenticité italienne. C’est d’ailleurs au bord de ce même port que j’ai pu manger une des meilleures pizzas de ma vie, à La Pizzeria Da Donato… Une tuerie !

Je n’ai passé que 3 jours pleins dans les Pouilles mais une dizaine de jours n’auraient finalement pas été de trop. L’Italie regorge de villages et de coins naturels que je ne me lasserais jamais d’explorer. Cela doit être la dixième fois que je viens dans ce pays et je ne suis jamais déçue par la diversité des paysages et ce que j’y découvre à chaque fois. Les Pouilles ont été une magnifique découverte, un véritable coup de cœur. C’est certain que je reviendrai alors à très bientôt l’Italie !

Envoi
User Review
5 (2 votes)

Vous aimerez aussi...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *